mardi 25 août 2009

Côte d'Ivoire: pour un simple mal de dent le Président obligé de se rendre au Maroc

Aïe, cela me fait si mal à l'oreille et heurte ma sensibilité de dentiste.
Le Président le dit haut et fort qu'il n'y a point de dentiste capable de le soulager dans ce pays.Je demande que la profession disparaisse , car si nous sommes à ce point incapables d'apporter assistance à notre Président de république pour un simple mal de dent, c'est très grave.Enfin, je crois avoir mal saisi .

13 commentaires:

Djé a dit…

Je me suis fait exactement la même remarque, cette déclaration en trop de notre Prési n'est pas fait pour honorer le système de santé ivoirien.

Quand on est candidat à sa propre succession il y a des choses qu'on ne devrait pas dire, surtout en public

hiler a dit…

Tout à fait...

Obambé a dit…

Bonjour Hiler et Djé,

Je sais bien que le Congo n'est pas la CI (Monsieur de la Palice n'aurait pas mieux dit), mais les similitudes entre les CFA sont criantes; j'en faisais écho ici (http://obambegakosso.unblog.fr/2009/04/28/afrique-dite-francophone-ou-sont-nos-hopitaux/).
Mais ce qui me choque le plus c'est la déclaration même de LKG. A la rigueur, qu'il nous dise exactement de quoi il s'agit sinon, combien de médecin a-t-il formés depuis 2000?

Obambé

hiler a dit…

Je pense que le président de la Côte d'Ivoire n'a pas su faire usage de la parole en diplomatie.En voulant se rattraper pour corriger l'insulte qu'il faisait à la corporation des dentistes, il fait montre de son incapacité à équiper, son gouvernement et lui, les hôpitaux du pays.Car si par extraordinaire, il y est allé pour un mal de dent et que les équipements se trouvent être insuffisants ici, le patient qui ne peut se payer le voyage du Maroc, mourra donc? Et là , qui serait responsable ? L'Etat de Côte d'Ivoire qui a obligation de mettre à la disposition de sa population des conditions idoines de santé ou le praticien que nous sommes? Il gagnerait , en candidat éclairé , à présenter ses excuses officielles aux dentistes du pays.

Obambé a dit…

Hiler,

LKG a un très gros problème: il ne connaît pa sla diplomatie. Je ne sais pas si c'est son tempérament ou le désir de provoquer sans cesse. Il y a des choses qu'on ne dit pas, surtout quand on est un homme public. Cette phrase est une insulte non seulement pour tous les praticiens (dentistes s'entend) ivoiriens, mais aussi et surtout pour toues les Ivoiriens et les autres Africains vivants en CI (je pense que les Libanais et autres Français peuvent prendre l'avion aisément pour aller se faire arracher une dent à Tunis, s'ils le souhaitent!), car comme tu dis, et le citoyen de base, il dira quoi? Lansana Conté, quand on lui disait que l'électricité était défaillante répondait inlassablement: "Que voulez-vous, que j'aille pisser dans les turbines?"

Obambé

Mohamed Billy a dit…

Bonjour Dr Hiler.Quel bonheur de pouvoir enfin reprendre des échanges sur le web.2 et sur ce blog qui aussi figure dans mon carnet! Bravo
pour ta constance.

Sur l'attitude du Prési: je rejoins Djé et Obambé( à qui j'adresse mes salutations). Quand on est homme public et de surcroit chef d'état, il y a des choses à ne pas dire. Plus grave encore, mais avec humour: l'animateur de ce blog est un dentiste.Normal en prime qu'il soit indigné.L'occasion une fois de plus de présenter au ministre de la santé l'état et l'urgence du manque d'équipement dans nos hôpitaux.Pour enfoncer le clou( et si j'étais comédien)j'aurais dit si l'Etat ne le fait pas pour les Ivoiriens, qu'il le fasse au moins pour le Président de la république qui n'aura plus à aller à l'étranger pour un tel traitement, de le révéler publiquement pour nous épargner d'une si grande gêne.

A bientôt Cher Dr!

Anonyme a dit…

Salut à tous, Hiler, je prends toujours plaisir à surfer sur ton blog. Au fait les gars qu'est ce qui vous surprend ? L'opacité avec laquelle ce pays est géré oblige à dire des choses pour en cacher d'autres...il y est certainement allé pour autre chose, mais il fallait servir quelque chose aux Ivoiriens, et il a servi n'importe quoi...Qui sait, c'est encore peut-être un coup de la France !!
Bonne soirée

Eric K.

St-Ralph a dit…

J'ignore pourquoi Laurent Gbagbo a été obligé de justifier son absence. Sans doute la peur que l'on dise qu'il a une grave maladie. Cela aurait en effet fait désordre à quelques jours ou mois des élections.

Je compatis au sentiment d'humiliation des médecins ivoiriens et particulièrement à celui des dentistes. Mais comme d'autres l'ont déjà dit, c'est la politique sanitaire des gouvernants qui est indiquée du doigt. Il faut donc espérer qu'à l'avenir, ils veilleront à équiper matériellement et humainement au moins un hôpital au point de le rendre digne de soigner les dents présidentielles.

@ Djé,

Je ne comprends rien à ton blog sur TWITTER !!

Claudus a dit…

Etat souverain par ci, état souverain par là: mon oeil !!!
Je trouve tous ça tellement triste...
Ils se moquent de nous sur la place publique.
Regardez les candidats à l'élection Ivoirienne ...
- Gbagbo qui va au Maroc pour se faire soigner un dent (Savez vous ce que coute ce voyage présidentielle ?)
- Bédié & Ouattara qui filent à Paris pr se reposer dès qu'ils ont une hausse de température...
Alors l'hôpital Ivoirien à t'il un problème plus grand que ce qu'on connait déjà ?

hiler a dit…

Tout à fais Claudus, et dire que tous ces trois là ont eu ou ont en charge le système de santé de notre pays.
Je dis et dirai toujours, tournons la page sur ces trois-là.Rien de nouveau à attendre d'eux, que désolation, frustration , amertume...
Je vous rappelle aussi que dans quelques jours cela sonnera la septième année "anniversaire" de notre bêtise, notre incapacité à concevoir le développement.

Olivier N'da a dit…

@Tous - a-t-il voulu simplement justifier son voyage ?
Si telle est le cas la justification a été mal choisi et c’est une erreur … mais qui de nous ne fait pas d’erreur ? les présidents sont-ils « surhumain « ou on t’ils besoin en tous cas pour certains de plus de cours de diplomatie.
Merci à toi Hiler, c’est toujours un plaisir de te lire

Olivier N’da
http://dolindacafe.blogspot.com/

Euclide a dit…

J'ai sourit en lisant ton billet et j'avais rit en entendant la justification du président. Je me suis demandé combien valait l'appareil qui a nécessité son voyage au Maroc et combien a couté ce voyage en compagnie de son médecin, son entourage rapproché?

Obambé a dit…

Olivier N'da,

Nous tous, nous faisons ou commettons des erreurs. Mais ensuite, quand on s'en rend compte, ne doit-on pas corriger le tir? Les latins ne nous ont-ils pas dit que Errare humanum est, perseverare diabolicum ?

Obambé