dimanche 28 décembre 2008

GHANA: Quand l'exemple vient d'à côté


L'actualité de ce dimanche sur ce pays, c'est qu'il s'y ait déroulé le second tour des élections présidentielles.C'est tout simplement exemplaire pour une Afrique, où le pouvoir ne se conçoit que pour y rester , comme une puce dans les poils d'un animal, ne s'en aller que par la force ou y mourir.

Le Président en exercice, comme son prédécesseur , en véritable patriote , et sans faire comme nombre de leur compères, passe la main .Cela, je fais le rêve de le voir en Côte d'Ivoire et dans beaucoup d'autres pays.
En plus du cacao-café, de l'or, autre richesse ,il y a le pétrole.
Au GHANA, l'on sait que ce n'est pas la propriété de celui qui est au pouvoir, ce qui fait qu'il voudra rester, allant jusqu'à soutenir les thèses de mandat perturbé ou autre coup d'état.
L'exemple que nous donne dépuis de nombreuses années ce pays, devrait nous servir de base, pour les nombreux APO( Accord Politique de Ouagadougou) et autre.S'il faudra copier, c'est là que nos politiques et multitudes " conseillers" devraient.
Il y a un peu trop de "patriotes" en Côte d'Ivoire, qui ne le sont que pour leur poche.J'entends souvent dire: j'ai lutté, faites comme moi.
Aussi simpliste que celà puisse paraître , ces propos nous viennent de dirigeants;
Oui , de" patrie-ôte",c'est peut être ce qu'on voulait nous faire comprendre, ôter la patrie.

vendredi 26 décembre 2008

Guinée: cela se passe à ma fenêtre

Paix à son âme et que DIEU est pitié pour tout ce qui l'aurait pu faire comme mal.
Lansana Conté part et après l'on voudrait nous parler de constitution. Cette constitution, ne demande t'elle pas , que l'on puisse constater l'incapacité à gouverner pour un président, car malade.
Le capitaine Camara et ses camarades ont pris leur responsabilité , afin de réorganiser la vie en Guinée tout simplement .Car c'est la vie politique, sociale , économique, qui est à réorganiser.
Maintenant, auront-ils assez de discernement, pour comprendre la profondeur des espoirs que la population place en eux, et s'éloigner des envies des pouvoirs à l'Africaine, pour la majorité, refuser le poison qu'est le pouvoir pour mon ethnie, "je suis venu pour essuyer vos larmes", refuser de susciter les vengeances .
Due DIEU les guide 
lire sur le même sujet , chez Théophile KOUAMOUO

mercredi 24 décembre 2008

C'est noel

Chers bloggueur , qu'as tu fais de ton noel....Moi, je suis heureux d'avoir du souffle 

mardi 16 décembre 2008

y a t'il quelqu'un pour nous sauver de la noyade de la SODECI

La note est salée, plus salée que l'eau de mer. Oui, que peut faire le contribuable en Côte d'Ivoire. Après l'ascension vertigineuse du prix des produits de première nécessité, c'est le prix de l'eau à la pompe qui emprunte la fusée. A la lecture de nos factures, rien de parlant, si ce n'est que le net à payer qui à triplé voir quadruplé .Que se passe t'il en Côte d'Ivoire. Nos gouvernants, s'il en existe encore, sont tombé sur la tête.
Après nous avoir roué de coups partout, ils nous prennent par la gorge pour nous pousser à la réaction.

lundi 15 décembre 2008

Opération conjointe contre les rebelles de la LRA dans l'est de la RDC




Les armées ougandaise, congolaise et du Sud-Soudan ont lancé dimanche une offensive conjointe contre la LRA, attaquant la principale base du chef du mouvement rebelle, Joseph Kony, située dans le Parc national de la Garamba, à l'extrémité nord-est de la République démocratique du Congo.
Ces types d'intervention, si cela était confirmé, serait pour nous une solution à entrevoir pour les atrocités à l'est de la République Démocratique du Congo.

mercredi 10 décembre 2008

le Requiem d'un grand homme par Olivier N'DA

Aujourd'hui je pleure la disparition d'un ami bien aimé. Il y a quelques années il régissait nos réactions, nos pensées, nos joies et nos peines. Je pleure aujourd’hui le départ du «bon sens». Le «bon sens» a été avec nous pendant de nombreuses années et personne ne sait pour sûr quel âge il avait. Les documents relatifs à sa naissance ont été perdus depuis bien longtemps par nos chers services administratifs.

On se rappellera de lui comme la raison sans raison et comme le premier à avoir cultivé des leçons de vie valables telles que ne pas sortir sous la pluie sans parapluie, la guerre ne résout rien, un pays corrompu ne peut se développer, le respect de la loi est prémices à tout développement. Il nous a aussi permit de comprendre que la vie n'est pas toujours juste et peut-être que c’est aussi de nos propres fautes. Le «bon sens» accompagnait de principe simple les politiques financières ; ne dépensez pas plus que vous ne gagnez, il accompagnait les rôles des acteurs familiaux en indiquant en tout logique que les parents étaient en charge et pas les enfants.
Sa santé a commencé à se détériorer rapidement quand de bien intentionnées lois et règlements plus ou moins étranges ont commencé à se mettre en place par une société de moins en moins inspirée par mon ami.
On a été alors surpris de voir des garçons de 6 ans poursuivis pour harcèlement pour avoir embrassé des copines de classe, des adolescents suspendues du lycée pour usage de bain bouche après leur déjeuner à la cantine, des professeurs renvoyés pour avoir réprimandé des étudiants indisciplinés, des policiers défendus après avoir battu d’honnêtes citoyens , des pères de familles jugés pour avoir défendu leur propre maison contre des cambrioleurs qui les ont ensuite poursuivi en justice pour assaut. Le «bon sens» a été traumatisé par l’arrivée de ces textes « modernes» totalement dépourvus de «bon sens».

Au cours de sa maladie comme dans un sursaut d’orgueil, il a essayé de relever la tête mais a été tout de suite attaqué et assommé quand des parents d’élèves ont agressé des professeurs pour avoir fait le travail qu’eux–mêmes n’ont pas fait en ne disciplinant pas leur enfants rebelles. Bien plus encore on lui a craché dessus en exigeant d’obtenir le consentement parental pour administrer du paracétamol, de la crème pour le corps ou des plâtres à des étudiants malades; et en refusant d’informer les parents quand leurs étudiantes de filles tombent enceintes.

Totalement anéanti le « bon sens » a complètement perdu envie de vivre quand les Dix commandements sont devenus contrebandes, les églises des entreprises criminelles, les mosquées des centres de formation militaires, quand les criminels ont commencé à recevoir des traitements meilleurs que ceux appliqués à leurs victimes et surtout quand cette bonne dame ne se rendant pas compte de la température de sa tasse café bouillant se renversa quelques gouttes sur la jupe et qui s’est vu promptement attribué un chèque énorme en signe de compensation.

Quelques années avant sa disparition, « Le bon sens » a été précédé dans la mort par la perte des ses parents « vérité » et « confiance », de son épouse «discrétion », de sa fille « responsabilité » et de son fils «raison ». Il faut dire qu’il n’a pas survécu à l’excès de ses trois beaux-frères : « Je connais mes droits », « c’est la faute de quelqu’un d'autre (aussi connu sous le nom de « c’est pas moi c’est les autres »)» et « je suis une victime ».

Ses funérailles étaient tristes et il y avait peu de monde parce que seule une poignée de personne a réalisé qu'il s’en était allé. Si vous vous souvenez toujours de lui, soyez gentils : parler des ses valeurs à vos amis, vos enfants surtout ne vous joignez pas à cette majorité qui veut tout oublier de lui.

Par Olivier N’da

jeudi 4 décembre 2008

Côted'Ivoire: Processus de paix et élection...pourquoi esperer?

Depuis quelques jours, nos médias s'animent, avec nos politiques. Des sorties que l'on qualifierait de peu rassurantes pour l'avenir. lire:
4-le PPS(Parti pour le Progrès et le Socialisme) 
Après un semblant d'acquiescement du discours de nos "leaders", lors de leur dernière réunion dînatoire à Ouagadougou, les esprits se réveillent. Car la réalité économique de la Côte d'ivoire ,est si défavorable pour la population, que se taire aussi longtemps conduirait à une asphyxie. Mourir sans se débattre, cela peut arriver, mais rarement.
C'est cette possibilité de pouvoir réagir, qui est en tout un chacun, qui me fait croire et dire, que l'espoir est permis. Cette Côte d'Ivoire, la vraie, saura réagir, et là pour une bonne et sérieuse raison et non la seule envie d'être riche en banque. Il y aura sûrement, des personnes pour faire de la politique et non la politique, le dernier étant nuisible pour le plus grand nombre.
C'est une réelle plaie pour l'Afrique, ne pas savoir orienter le développement, mais cela arrivera , forcement.

lundi 1 décembre 2008

Côted'Ivoire:Comment un peuple aime à se voir mourir

Profitant de cette conférence du Président Wodié, je reviens sur cet Accord de Ouagadougou (capitale politique du Burkina Faso) et ses nombreuses concertations qui ont suivi, dont les résultats nous font penser, nous autres en Côte d'Ivoire qui pensons que la paix il la faut, qu'il y a un arrangement entre des camps pour jouir des fruits de ce pays.
Sinon, tous disent aimer la Côte d'Ivoire, tous prétendent offrir la croissance économique , le bonheur des populations....ce que je vois et constate, je ne suis pas l seul, c'est le pouvoir et se montrer incapable à produire le moindre épanouissement pour ce pays.
Nous avons , car tous coupable, au soir du décès de l'HOMME(Félix H Boigny), appélé avec toute la force que cela pouvait comporter, la guerre.La paix , les pensées de paix , la vie en commun pour un mieux être , avaient disparu de nos médias , de tous les médias du pays.La pensée la mieux partagée, c'était "pousse toi que je m'y mette".
1-de 1993 à 1999, la question d'Alassane Dramane OUATTARA et nationalité ou-et, des journaux dédiés à cet effet.
2-de 1999 à 2000, on prend plaisir à faire ce que l'ivoirien sait le mieux faire, ne rien régler.
3-2002...pour beaucoup , un espoir, mais très vite le pouvoir, lui fait oublier le vrai sens de son mandat.Monsieur veut continuer dans les ou-et sur Alassane, oubliant que le pays doit vivre se servant des erreurs d'un passé récent.
4-les voyeurs des dos des nageurs, ont oublié que le ventre n'était toujours pas bien visible , et j'ose croire qu'ils se font surprendre par une rébellion , qui au fait va leurs profiter aussi.
Toute cette histoire n'est qu'un rappel, car connu et interprétée selon nos positions,les faits sont .
Le Président Wodié, en maître du droit, nous signale et cela depuis longtemps, les dangers à venir. Comme toujours , personne , je veux dire autorité, ne semble écouter. Après on se la joue surpris. Vraiment surpris?
Je pense que si les leaders veulent goûter les douces pintades du Burkina Faso, qu'ils en fassent la demande au Président du Faso qui se fera le plaisir d'en offrir gracieusement à leurs tables. Mais y aller à dépenser l'argent du contribuable et revenir pour dire ça va...lol

dimanche 30 novembre 2008

C'est dimanche...jour de réligion chrétienne par exéllence

C'est à croire que tout le monde s'est réellement converti à la chrétienneté dans notre pays...
Les églises et temples ne désemplissent pas le dimanche.Des louanges à la gloire du seigneur.Et si derrière tout ça se cachaient buseness , mal de la société et pauvreté .J'ai bien peur.

mercredi 26 novembre 2008

Côte d'Ivoire:j'ai mal à mon hôpital...suite

Depuis 1998, j'ai opté pour l'installation au privé, où j'exerce mon métier de dentiste à mon propre compte . Après la fin de mes études en France, il m'était difficilement acceptable de ne pas rentrer pour servir dans mon pays . Enfin de compte j'ai souscrit a une aide du gouvernement du moment pour m'installer.
J'ai mal à mon hôpital, vient du triste constat que le serment d'hypocrate , devrait tout simplement être effacé de la fin de la soutenance d'une thèse pour la médecine en Côte d'Ivoire.
C'est catastrophique, cela fait honte au sens du mot intellectuel , supposé l'être des médecins en Côte d'Ivoire et au serment que l'on prête.
Dans nos hôpitaux, pour la majorité, c'est quartier-libre. A chaque chirurgien son tarif . Les tarifs édités par l'état, ont disparu de l'affichage.
Pour exemple:
Je recommande deux patient présentant une cellulite sous maxillaire avec collection, pour un drainage au CHR, tarif de l'intervention 165 000 fcfa et 200 000 fcfa (252 euros et 305 euro).
Renseignement pris auprès d'un médecin d'un  CHU de Abidjan, seulement 40 000 fcfa (61 euros) y compris la médication post-opératoire. J'ai cru rêver. La confirmation m'est donnée par un deuxième.
Pour dire que les hôpitaux du publique , sinon nos médecins,  devraient mettre un peu de sang dans leurs veines pour être plus humains.
Le choix s'offre à eux, si la fonction publique ne vous donnent pas satisfaction, le privé vous ouvre les bras et là le serment prend toute sa valeur...

Côte d'Ivoire:j'ai mal à mon hôpital

Pour des soins qui coûtent 40 000 fcfa , mon hôpital me facture  entre 175 000 fcfa à 200 000 fcfa...et cela dans mon hôpital du secteur publique qui devait avoir des tarifs homologués par l'état....
A suivre

dimanche 23 novembre 2008

Pourquoi bloguer sur l'Afrique?

La réponse qui me vient tout de suite, c'est parce que l'Afrique ne peut se soustraire du monde.Ensuite bloguer sur l'Afrique, est la preuve que ce continent a une vie, existe, a des voies.Que ce soit des blogueurs vivants sur le sol africain ou ailleurs, c'est une manière de montrer que ce continent existe dans sa diversité, a une existence historique, politique, économique,sociale.Le monde du numérique étant plus facilement accessible, hors mis son coût élevé en Afrique, permet de porter aux yeux du reste du monde, les réalités de ce continent.
Les observations et les opinions divergent, et c'est aussi celà une vie , mais avant tout le débat existe.Ce débat , conduira de toute façon à des solutions, elles aussi divergeantes , mais bien comprises , porteront fruits.Pour moi , bloguer sur l'Afrique c'est un peu cela.

Je tague :

L'Afro Sapiens.
- Etum.
- Hilaire Kouakou
- Delugio.
- Saint Raph.
- Le blog politique du Sénégal.
- Mohamed Billy.
- Philippe Couve.
-kwaame vous parle
-le blog de Antoine de SOVY
Merci le frère Théophile, sans te jeter des fleurs, tu abordes un sujet qui me tenait tant à coeur...
GOD give you long life

jeudi 20 novembre 2008

Côte d'Ivoire: APO , report des élection, où se situe l'économie dans tout ce panier

Loin du ballet diplomatique du Président CAMPAORE et les tergiversations de la CEI, la Côte d'Ivoire économique voit son avenir sombrer dans un nuage trop opacte , pour espérer résister.
La filière agricole avec à sa tête le cacao est releguée au dernier plan des préoccupations de notre "gouvernement", si l'on pouvait encore parler de gouvernement.Seul le président travaille, nos "ministres", prennent du bon temps.Tous , comment se maintenir dans un gouvernement pour se voir appeler "Monsieur le ministre", honteux , car ils ne sont que l'ombre d'eux-mêmes, responsabilité , aucune.
Concernant le cacao,volà le secteur qui supporte notre économie et c'est le lieu de "jeu"préféré de notre administration.Le CNRA, structure de recherche de pointe,ne bénéficie pas de cette assistance dont elle a bésoin pour approfondir les recherches.Aucune structure d'encadrement des paysans de cacao, pour prévenir les maladies des plants et permettre une production meilleure.De toute façon, ce n'est pas notre mission, nous autres qui avaons le pouvoir actuellement, pourvu que nous arrivions à "gagner" de l'argent, pour ce qui produit cet argent, ça peut attendre, quel paradoxe.Paradoxe, c'est un mot occidental, nous sommes en Afrique, le paradoxe n'a pas de sens et aucune interprétation ici.
Nos routes, axes de développement, on nous donne des chiffres à vous faire tourner la tête , mais sur le terrain, rien...de toute façon on injecte des milliards et que personne ne vienne nous dire qu'on ne fait rien...allez on roule.
Notre administration, à l'image de nos "min...istres", la désolation, la décadence approuvée par tous, de toute façon comme on le dit à Yop, "on va faire comment"" ça va aller"....Oui c'est "Côte d'Ivoire is back".Après on voudrait participer à l'ordre mondial, ce qui ne saurait exister ici dans nos cases.
Bon, à suivre...

jeudi 13 novembre 2008

Côte d'Ivoire et report des élections: comment les leader politique ont organisé la mort de la population ivoirienne

Voilà, un autre rassemblement pour confirmer le partage du gâteau ivoire,il est tellement bon de manger en club fermé et strictement privé s'il vous plait.
J'entends dire (et ils sont nombreux et très bons analystes de société), il faut des élections mais des élections dénuées de toute contestation, comme si les africains en étaient capables.
Il nous faudrait réaliser le désarmement, la réunification , l'identification , l'enrôlement....Hinhin, j'écoute.
Mais enfin....après il faut une population que vous aller gouverner , puisque vous aimez tous ce pays.Vous l'aimez tant que vous roulez tous en 4X4 , vitres teintées , parfois miroir, en air conditionné , pour en être coupé.
Cette histoire de désarmement a débuté sous Seydou Elliman Diarra, passé par Charles Konan BANNY , pour atterir sur Guillaume K SORO.Une affaire de six annéés presque.Même pas un début réel, ce qui voudrait dire que personne n'en veut, ou du moins nos "leader politique".
J'oubliais, l'accord de ouagadougou, n'était que "politique", oui la politique des sorciers.
Pour l'enrôlement, faites un tour sur les différents sites, sécurité absente, lenteur exacerbée, manque réelle de volonté.En plus , après les actes de vandalisme , aucune enquête pour nous situer les responsabilité et les coupables ...Vraiment, Afrique amateur, YAKO.
A l'interieur du pays, l'autre Côte d'Ivoire, puisque la première s'arrête à Yopougon, rien concernant "leur" enrôlement.
La question: pensez-vous sérieusement, que les politiques veulent de ces élections?
Comme on le dit ici, "damons sur ça et puis devant".
Quant j'entends dire , attendons les élections pour faire ceci ou cela, je me dis tout simplement, quand penser des projets s'il faut attendre.
Pour l'autre côte d'ivoire, celle de Abidjan, la GRANDE et LA VRAIE CÔTE d'IVOIRE a faim!!!
Car c'est une vraie guerre que nous livrent, nos signataires de ces réunions dinatoire appelées accords de ouaga.
A QUAND LES ACCORDS ECONOMIQUES POUR LA CÔTE D'IVOIRE.
BEDIE,ALASSANE,GBAGBO, quiitez le podium, il n'y aura rien , la Côte d'Ivoire vivra

mercredi 5 novembre 2008

USA: Yes..."Just Do It"

Barack Obama a été élu sans équivoque par les Américains .338/139 ,les chiffres parlent.
Ce que je retiens de cette élection, c'est la grande léçon de démocratie que vient de donner au monde, les USA.Ils nous ont démontré que Barack Obama est avant tout Américain, ensuite mulâtre , ni noir ni blanc (car le mélange du café et du lait donne du café-au-lait un point).L'on voudrait de façon incidieuse marquer les esprits en disant que lorsqu'on à du sang noir, on est forcement noir, pas que celà m'offusque, mais reconnaissons l'appartenance de cette race, mulâtre , aux deux races, blanche et noire , de façon égale et que se taisent à jamais les esprits égarés du monde raciste.
Chers amis de l'Europe Occidentale il n'y a aucun mal à accepter cette leçon et à en faire autant...Peut être qu'on aura un candidat de "couleur" aux prochaines élections présidentielles en Europe...lol.Merci Yannick Noah , Jo tsonga,  et autres perdus dans les méandres des considérations des grandes politiques européennes , qui ne vous estiment que quant vous n'osez pas prétendre à la magistrature suprême...OUI AUX USA ce n'est tout de même pas la minorité noire qui a fait gagner CET américain, Barack Obama

dimanche 2 novembre 2008

l'ANECDOTE DU MIROIR

Ce jeune prince,qui tous les matins , était présenté à son peuple sur les bras de son maître-éducateur.
Un matin, son maître-éducateur, lui posa la question de savoir ce qu'il voyait par la fenêtre;
pour toute réponse, il dit: le peuple qui m'aclame et me lance des louanges.
Ainsi , le maître-éducateur repetait , la même question les jours suivants.
Le troisième jour, celui-ci fit placer une grande vitre devant le jeune prince et posa la même question.La réponse fût la même , un peu agacé, car le jeune prince ne comprenait toujour pas le sens de cette interrogation .Alors, il sorti une grande feuille d'argent, le fit placer derrière la vitre et reposa la même question.
Calmement, le jeune prince repondit: je me vois, je suis beau, mais je ne vois plus le peuple.
Le maître-éducateur fit briser le miroir en deux et là, le jeune prince tout content, lui dit: je me vois et je vois le peuple.
Le pouvoir, le vrai et celui qui rend noble et fière, c'est celui où on parvient à briser le miroir qui est mis devant soi par nos responsabilités, afin de voir et comprendre ceux qu'on gouverne et se corriger ensuite. lui dit son maître-éducateur

vendredi 31 octobre 2008

Journalistes de Côte d'Ivoire: comment faire un effort pour être médiocre?

Ce matin, depuis ma chambre d'hôtel, obligé de suivre la seule chaîne de télévision nationale, malheureusement, un journaliste dans la bétise.
Mais enfin, dites-nous combien s'élève la prîme spéciale pour être obligé de faire une caravane spéciale du candidat GBAGBO laurent à travers la Côte d'Ivoire avec l'argent du contribuable, et avoir des temps d'antenne pour en parler ...
Pourquoi ne pas en faire autant pour tous les candidats déclarés, cela ne sera que justice.ARRETEZ DE VERSER DANS LA MEDIOCRITE , notre pays retrouvera plus vite une paix.

mercredi 29 octobre 2008

Intégration africaine : Gbagbo pour la suppression des visas

Dans cette grisaille économique mondiale,l'idée de la suppression des visas serait une très bonne initiative.Je dis serait, car cela demande la même chose pour tous les états, qui souvent trainent le pas sur ces questions.Pour exemple, en Côte d'Ivoire , on est rarement surpris qu'un non ivoirien trouve de l'emploi quand son partenaire est ici dans le cadre international.Par contre impossible pour un ivoirien d'en faire autant dans beaucoup de pays en Afrique .
Je suis bien loin  de vouloir en  faire autant.Mon propos, c'est que le Président fasse comprendre à ses compères la portée économique de ce genre de décision et ainsi eux, le feront auprès de leur populations. Tout proche de nous, en Afrique du sud, les incompréhensions des populations face aux étrangers travailleurs.
En restant dans cette logique, le Président avance l'idée d'un fonds monétaire africain, il a même fixé le cadre pour son financement.Je viendrai en conseiller, pour suggerer que tout d'abord l'on refléchisse au cadre juridique, d'un tel fonds et les sanctions idoines et applicables pour un pays qui ne saurait respecter les accords; 
C'est sur ces points que les meilleures idées finissent dans les placards.
L'appel lancé aux investisseurs ivoiriens, part d'un constat réel, de frilosité en général, constaté chez nos concitoyens.Le PR, comme on aime l'appeler chez nous en RC d'ivoire, voit juste.Maintenant se metre au travail ici, pour en créer le cadre et les conditions et cela depuis la formation à l'école.Dire et inscrire dans la mentalité de l'ivoirien, que l'on doit participer à l'économie de son pays en se mettant au privé et ne pas rechercher l'argent facilement, avec son appartenance politique, son soutien à un tel, ou arnaqueur avec les NTIC.
Pour les sociétés qui proposent leur expertise aux autres pays, BNETD, LBTP..., c'est dautant une fièreté qu'un interogation.En fait-on usage chez nous? Pour exemple triste:
1-la destruction de l'entrée de abidjan-gesco avec la construction hasardeuse d'un corridor, comme si le BNETD et le LBTP n'avaient jamais existés.
2-les voies de circulation et les carrefours de Abidjan avec des "monuments", qui en dégradent l'environnement .
Pour finir, travaillons à savoir nous mettre ensemble pour la réussite de l'Afrique et oublier les armes comme objets de révendication

lundi 27 octobre 2008

Déclaration toxique

Monsieur Laurent Gbagbo, président de la république ivoirienne, dans une sortie comme il en a le secret, a déclaré à l'endroit des victimes des déchets toxiques qu'être victimes de ce crime commit sous son régime n'était pas un métier. Par conséquent, ces derniers devraient arrêter de réclamer de l'argent à l'Etat. Pourquoi alors avoir signé avec Trafigurat un accord de 100 milliards de FCFA -somme d'ailleurs insuffisante par rapport au préjudice subit par la Côte d'ivoire et  les victimes -pour les dédommager?

J'ai repris ce commentaire pour montrer comment , nos gouvernement savent monnayer la mort de leur populations

disparition d'enfant

Est-ce bien normal que ce soit le Président de la république qui rassure les habitants de Côte d'Ivoire?
Que font les autorités en charge de notre sécurité?
La responsabilité, ce n'est pas juste recevoir son chèque de fin de moi avec le sourire aux lèvres, mais de savoir rassurer les habitants d'un pays ...Mettez vous un peu au travail, cela évitera à notre président d'être obligé de faire ce pour quoi il vous a fait confiance...NE LE  TRAHISSEZ PAS 

jeudi 23 octobre 2008

Côte d'Ivoire: candidats , ce que je pense


La situation politique de la Côte d'Ivoire se présente avec une physionomie qui n'a point changé dépuis 10 ans.
Je voudrais , ici, poser la question de savoir si la Côte d'Ivoire est tellement sous développé , qu'il serait impossible que nos partis politiques, trouvent d'autres candidats à la magistrature suprême.
Henri Konan BEDIE: successeur de HOUPHOUET et président de Décembre 1993 à Décembre 1999 ;avec lui, la Côte d'Ivoire , avec une certaine discipline au sein de la fonction publique, que nous devons reconnaître à Alassane Dramane OUATTARA , précédemment premier ministre, a connu une prospérité, avec une économie florissante.L'on visait avec Kablan DUNCAN, la croissance à deux chiffres.
En présence de ce bilan, il serait plus judicieux de penser passer le flambeau à une génération en après.
Pourquoi le faire?
Tout d'abord, l'usure du pouvoir.Sans aucun doute, elle fini par gangrêner un pouvoir aussi puissant et bon soit-il .Ensuite, prouver que son parti a des ressources et peut à tout instant, proposer une alternative , pour redonner une santé économique au pays avec ce sang neuf.

Alassane Dramane OUATTARA:premier ministre de 1990 à Décembre 1993, il imprima à la fonction publique ivoirienne, une discipline digne de pays développé.La ponctualité au bureau, le sens de la responsabilité des différents responsables de notre administration et surtout le respect du parc automobile, qui a fait faire des économies énormes.Il avait sa jeunesse pour lui et son sens du travail bien fait.
Face à ce constat, il devrait comprendre que rien n'est éternel et qu'il ne pourra en aucu cas, donner le meilleur de lui même à la Côte d'Ivoire, aujourd'hui.

Pourquoi passer la main à plus jeune?
Ne nous voilons pas la face,trop de rancunes se sont imprimé dans le subconscient de l'homme.Dépuis 1993 , avec la question de citoyenneté, il est ou et n'est pas ivoirien, en passant par le front républicain avec le FPI de GBAGBO alors figure historique de l'opposition.
ADO, n'a plus sa jeunesse  pour lui, c'est DIEU qui le veut ainsi.Pour lui, rester dans l'ombre et diriger par des conseils d'homme averti.
Tout cela, pour montrer qu'au RDR, du sang neuf existe, et comme au PDCI, une autre alternative s'offre au peuple que tous voulons servir.

Laurent Koudou GBAGBO:figure historique de l'opposition, il a marqué la Côte d'Ivoire revendicatrice.Le réfus d'accepter une situation qui ne vous permet pas de jouir des fruits du pays.Il , avec d'autres ,( Maître Boga DOUDOU , que DIEU veille sur son âme, WODIE, qui pour moi reste l'idéal de président de notre république) ont impulsé une autre façon d'être, qu'on le partage ou pas , cela a été ainsi.
Président de la Côte d'Ivoire depuis Octobre 2000, son pouvoir fût attaqué en septembre 2002, entrainant la scission de l'administration du pays( la partie gouvernementale et la partie rebellion).Cette situation, constitue un poids très lourd qui continue de faire plonger l'économie mise à mal par le coup d'état de décembre 1999.

Pourquoi doit-il passer la main?
Montrer qu'au FPI, des gens capables de diriger une nation existent et que le FPI ce n'est pas GBAGBO.Faire taire, ceux qui pensent que c'est GBAGBO le problème et pouvoir redonner à la Côte d'Ivoire une économie représentative , attractive , sûre.

Le reste (les dits , petits partis)
Donner un coup de jeunesse et de renouveau dans leur rang.Cultiver, la nation et non le régionalisme .
Quelques propositions

Se départir du parti-clan, trop présent dans le PDCI,RDRet le FPI. Qu'un patr0nime  ne soit pas reconnaissance d'un parti.
Que ces trois partis aient, suffisamment de courage pour travailler; 
la tâche est plus que herculéenne, car trop de mentalité loin du discernement, mais possible , c'est possible si on ose penser nation et non poche.

lundi 20 octobre 2008

Fraternité Matin: Peu de considération pour les correspondants regionaux

Pour ceux qui ne le sauraient pas, Fraternité Matin est le grand quotidien gouvernemental de la Côte d'Ivoire.Le plus grand tirage avec une couverture nationale assez bonne.
Parce que passionné d'information, je rêvais d'être correspondant .Grande fût ma surprise lors d'un voyage sur Bouaké, d'apprendre au cours d'une conversation avec un correspondant , qu'il n'existait aucune existence légale (extrait de naissance ou tout autre papier administratif) de ceux-ci au journal.Pour moi, c'était du bluff, impensable .
J'ai donc pris attache avec plusieurs correspondants, là , j'ai appris que pour Fraternité Matin, le correspondant n'existe pas.C'est donc par l'effet de la magie que les nouvelles de l'intérieur du pays arrivent au journal.Leur déplacement pour aller à la recherche de l'information, s'ils sont malades, s'ils sont victimes d'accident, pour le DG , cela compte pour du beurre , du mauvais beurre, car le bon, on y prend soin tout de même.
C'est le lieu d'attirer l'attention, des décideurs de ce grand quotidien, sur la vie éphémère de ceux qui font que ce journal vit.Après les grands débats et discours, pensez s'il vous plait à l'éssentiel pour une fois.

jeudi 16 octobre 2008

lutte contre la pauvreté le 17 Octobre...

Demain, c'est le 17 Octobre 2008...Moi j'offre la gratuité pour toutes mes consultations à mon cabinet.
C'est peu mais c'est pour le moment ce que je peut faire, ce 17 Octobre...

mercredi 15 octobre 2008

Ville et propreté

Sur cette image, vous voyez ces jeunes gens transportant des ordures ménagères dans une brouette.
C’est ainsi que l’on procède, à Divo, ville située à environ 190 km de Abidjan , au ramassage de ces ordures , je dirai des ordures tout simplement.
La population n’ayant aucune notion de la gestion des ordures, ne fait pas le tri entre piles usagées, les plastiques, le métal , les bouteilles d’insecticide et les restes alimentaires ;
Le tout étant assemblé dans une même poubelle .Ces enfants, passent dans chaque cour pour en faire la collecte et le déverser ensuite dans la nature. Souvent dans les caniveaux, la pluie se chargeant de la distribution dans la ville. Ce que nous produisons comme ordure, nous revient .En cette période de pluie , la ville cultive toute sorte de maladies liées à la saleté.
Une timide opération de ramassage, de quelques mois et après le décès du maire, l’équipe suivante s’en est dégagé.
Aucune structure n’existe et la population est livrée à elle-même.
 

mardi 14 octobre 2008

Votons tous , citoyens

Cela mettra le temps qu'il  faut, les élections se tiendront et la Côte d'Ivoire aura un président sorti des urnes.
Les cicatrices des plaies ,que nous avons tous créé dépuis décembre 1999, resterons , mais il faudra avancer , résolument sur la voix du progrès partagé.On l'aimera ou on ne l'aimera pas, là n'étant pas la question, il sera président, celui que la majorité votante aura choisi.
La question que je soumets à votre analyse, est:

Qu'attendez-vous de votre prochain PRESIDENT?

lundi 13 octobre 2008

Enrôlement : la FESCI entre en scène

La situation mérite que l'on s'y arrête ,car inéluctablement le FPI n'est pas prêt à accepter les élections présidentielles.
Ici je réprends le billet de Dr Awoua KASSI.

La semaine passée, des sites d'enrôlement dans certains quartiers d' Abidjan ont été attaqués par des étudiants de la FESCI, bras séculiers du FPI, armés de machettes, de gourdins et d'armes à feu, emportant ainsi des valises d'enrôlement. Cet acte indigne a été perpétré à la suite de déclarations incitant des militants fanatiques à de tels actes de la part du secrétaire national aux élection du FPI, Monsieur Sokouri Bohui, sous prétexte que tous les centres d'enrôlement sont contrôlés par le RDR, et que ce parti serait entrain de frauder. Ce que Monsieur Sokouri Bohui semble oublié, c'est que les responsables des centres d'enrôlement ont été démocratiquement élus par chaque CEI locale, institution au sein de la quelle le FPI est minoritaire.
Dans un Etat de droit et en démocratie lorsqu'on n'est pas d'accord, il y a des voies de recours pour se plaindre; à moins que le FPI considère la Côte d'Ivoire comme un Etat voyou où chacun doit se faire justice et faire sa justice. Comme dans un film western.
Cet énième acte de violence, démontre tout simplement que le FPI est un parti semble avoir adopté la violence comme stratégie politique.
Je ne comprends pas pourquoi les centres d'enrôlement ne ne sont pas sous haute protection policière. Que fait Le Chef d'Etat major de l'armée, le général MAngou?
Ce là m'inquiète sérieusement......., très sérieusement.

mardi 7 octobre 2008

Le phénomène "Pédiatre"

Je vous livre le pourquoi de cette image en dessous

« La pédiatrie est une branche spécialisée de la médecine qui étudie le développement psycho-moteur et physiologique normal de l'enfant, ainsi que toute la pathologie qui y a trait (maladies infantiles), de la naissance à la période postpubertaire ou il devient adulte ; c'est la médecine des enfants, l'enfant étant défini en droit comme tout sujet âgé de moins de 18 ans »source Wikipédia.
Le pédiatre, c’est donc celui qui pratique la pédiatrie.

Le phénomène ‘’pédiatre’’, car cela en est un, c’est la manie qu’ont les hommes souvent au-delà de la quarantaine, d’entretenir des relations coupables avec des mineures, voir des moins de 15 ans.
Tout au long de mon billet, j’emploierai exprès le « je » et le « nous » ,pour montrer à quel point cette situation me fait réfléchir .

Nous sommes pour la plupart, la quarantaine passée, avec des enfants du même âge, mais sommes fières de parler de nos relations coupables avec ces filles, qui pour la grande partie abordent le cycle secondaire de l’enseignement .

Comment ?

Souvent, sur le chemin de l’école, ou dans des lieux d’éducation (je ne dis pas à l’école), nous nous prenons à fantasmer sur leurs formes naissantes, car en cours de transformation. Aucune gène pour engager avec elles la conversation, pas pour leurs prodiguer des conseils, mais pour demander où elles habitent, peut-on les revoir…etc.
Aujourd’hui , avec les téléphones portables, facile de prendre et de laisser le numéro d’appel.
A cet âge, l’innocence, conduit ces jeunes filles à accepter le contact, car on pense toujours que le plus âgé me veut du bien. Ensuite les invitations , on exerce son pouvoir de persuasion par le biais de l’argent surtout ;
Le premier pas, le mauvais est fait et la suite débouchera malheureusement sur des relations coupables , qui souvent sont les premières, non protégées pour la fille et une ‘’fierté’’ pour l’homme (le masculin).

Pourquoi ?

Permettez moi, de donner une approche que je qualifierai de subjective, car n’étant ni sociologue, ni psychologue et encore moins spécialiste de ce type de comportement.
Je pense que le pourquoi de ‘’notre’’ comportement, viens de notre égoïsme et pire de notre incapacité, à comprendre que , si nous somme humain, c’est pour pouvoir être doté du discernement, qui nous permet de séparer le ‘’bon’’ du ‘’mauvais’’.Je rappelle que même les animaux que nous reléguons à la race ‘’inférieure’’, savent attendre et n’entretiennent ce genre de relation que la période venue.

Les faits

Ce phénomène, malheureusement concerne même des hommes de loi, juges, policiers, des médecins, qui s’occupent de la santé de ces enfants.
C’est tout simplement de la folie sexuelle

lundi 6 octobre 2008

le phénomène "Pédiatre"

Je vous laisse cette image d'un père et sa fille, quelles sont vos impressions....A suivre

lundi 29 septembre 2008

Côte d'Ivoire et santé: UNITÉ DE NÉPHROLOGIE PÉDIATRIQUE

Au moins une bonne nouvelle dans cette grisaille politico-sociale arrosée de sauce dechets toxiques.
Bonne nouvelle car avec les déchets hautement toxiques , qui continuent d'être déversés dans les caniveaux , lagunes d'Abidjan (je me demande si ceux qui ont des restaurants bordant la  lagune y pensent) et dans d'autre villes, les problèmes de néphrotoxicité et de cancers d'ici cinq à dix années vont surgir dans nos hôpitaux.Je parle bien , et je dis que ces pathologies très graves vont connaître une hausse vertigineuse: c'est un empoisonnement lent mais sûr.Les gens sont sûrs d'avoir réussi leur coup de diable.
Le ministère de la santé qui elle se contente d'inaugurer ces types d'équipement, gagnerait à faire de la prévention;
là encore, je vais trouver des gens pour me dire que nous n'avons pas de moyens, alors il aurait été intelligent de ne pas permettre et accepter ces déchets hautement toxiques.
Disons tout simplement ,DIEU nous garde, même si je n'aime pas trop ce genre de déclaration défaitiste , mais que voulez-vous faire face à des personnes d'un autre genre , qui acceptent de coucher avec le diable pour jouir sur le cadavre de leur concitoyens.

lundi 22 septembre 2008

Côte d'Ivoire et politique:GBAGBO et HOUPHOUET , même vision?

Quand être illogique devient une façon de vivre.
1990, FPI ,avec comme opposant historique Koudou Laurent GBAGBO,aidé par sa branche estudiantine armée (FESCI), scandait dans le tout Abidjan et partout en Côte d'Ivoire:
"HOUPHOUET voleur".
GBAGBO, dans les traces de HOUPHOUET, GBAGBO digne successeur de HOUPHOUET, GBAGBO comme HOUPHOUET...GBAGBO....pourvu que cela ait une relation exploitable avec HOUPHOUET.
Un peu, juste un peu de honte.Car comparer GBAGBO à HOUPHOUET, voudrait dire que GBAGBO et le FPI nous ont menti et que GBAGBO serait comme HOUPHOUET, "voleur"?Non, permettez-moi de rêver.Même le président Mamadou KOULIBALY se prend à ce jeu de mensonges.
Quand à voir Yamoussoukro, quelles réalisations et pour quoi?
Les ordures partout, les rues dans un état de délabrement avancé, le lac offrant un spectacle de désolation...et dire que à côté de tout cela des travaux "gigantesques" se font.Quand on est incapable de conserver et d'entretenir l'existant, comment pourrions-nous raisonnablement construire un future cohérent.
GBAGBO à l'image de HOUPHOUET, j'ai bien peur que pour des besoins d'un électorat baoulé on accepte de porter les anciens habits d'un "voleur", qui lui n'a causé aucune guerre civile et a donné des infrastructures au pays ,lesquelles nous servent aujourd'hui car tous incapable d'en faire ne serait-ce qu'autant.
Ce n'est pas être illogique , que de traiter quelqu'un de "voleur", d'avoir vendu le pays et de vouloir à tout prix porter ces habits?

Mon Président Mamadou KOULIBALY un peu de honte tout de même

Je me souviens encore de cette soirée de ton élection à la tête de notre illustre Assemblée Nationale:
"40 années d'infantilisme, 40 années de gaspillage, 40 années de vol,40 années d'inconscience, 40 années d'irresponsabilité..."
Tu fais exprès ou bien ce jour là tu étais sous l'emprise de la joie trop débordante de ton perchoir acquis.Le populisme ne devrait pas nous induire en erreur , avec la manipulation ,pour finir dans une séparation du pays.
Aujourd'hui tu oses comparer ,voir assimiler GBAGBO à un "voleur"? Tu veux nous dire que GBAGBO et le FPI le sont? Je ne pense pas que se sont là le fond de tes pensées ou simplement de la démagogie ,pour des gens qui aiment applaudir ceux qui les affament .
Deux années de pouvoir , une division du pays depuis six années , et avec les contradictions de la "première-dame-vice-présidente", le tout en un, à quoi devrons nous nous attendre?

jeudi 18 septembre 2008

Côte d'Ivoire et politique: Revoir les Accords Politiques de Ouaga?


Après sa tournée politique dans le nord et centre de la Côte d’Ivoire, Mme GBAGBO née EHIVET Simone, propose une révision des Accords Politiques de Ouagadougou.
La date officielle ( qui ne tient plus) des élections c’est pour le 30 novembre 2008, le Président GBAGBO serait en accord pour un report à deux semaines, c'est-à-dire, le 15 décembre 2008 (peu possible).
Comment ces accords ont-ils été négocié,sur quelles bases et avec quels experts économiques ,l’on a fixé les clauses. Je pense qu’on a pas été si léger, après avoir organisé et obtenu la destruction de la Côte d’Ivoire,pour discuter des accords qui devraient mettre fin à des combats, sans aucune attache sérieuse ; il y a trop de sachant ici dans ce pays tout de même.
Pour parenthèse, je pense que la première dame aurait dû réfléchir un peu plus sur ce que sont périple de deux semaines a coûté au contribuable…mais cela est un autre débat.
L’on voudrait nous dire qu’à la suite de multiples accords, Accra, lomé, Abidjan….l’on n’a tiré aucune leçon, pour que ceux de Ouagadougou soient encore à revoir.
Quand les différentes parties vont-elles se réunir, où, sur quelles bases et comment ?
Vraiment, nous restons des amateurs…

mardi 16 septembre 2008

Côte d'Ivoire: Une nouvelle CAISSTAB enfin


Ce n’est plus un secret pour personne, enfin le Président GBAGBO, accepte de faire ce que nombre d’experts lui donnaient comme conseil depuis quatre (04) années, refonder la filière café-cacao en une seule supra structure comme l’ex-CAISSTAB* .N’oublions pas que c’est avec l’aide de ce pouvoir, autrefois opposition, que la banque mondiale demanda la dissolution de la CAISSTAB. Deux années après la prise en main de la filière café-cacao, par l’administration GBAGBO, c’est la faillite .Les paysans se trouvent dans une tourmente qui permet à des personnes de s’enrichir illégalement et cela avec la bénédiction du pouvoir en place, pourquoi ?Très tôt des experts demandent au Président GBAGBO d’intervenir pour mettre fin à ces détournements , mais rien, jusqu’à ce que l’ex ministre de l’économie et des finances , Antoine B Bouabré , se sente obligé d’avouer, nous avons échoué, il faut mettre fin à cette gestion de la filière.
Une nouvelle supra structure comment ?
Le président va mettre en place une nouvelle structure, nous dit-on provisoire, ici on adore le provisoire qui s’éternise.
Nous souhaiterons que les administrateurs, puissent déclarer leurs revenus actuels et leurs salaires connus.
Qu’il leurs soit interdit tout parrainage d’activité, porte ouverte à la gabegie et à l’utilisation non expliquée des fonds.
Obligation de faire publier dans le quotidien gouvernemental (Fraternité matin) un compte rendu trimestriel de suivi des activités.

CAISSTAB : Supra structure chargée de la stabilisation du prix et de la commercialisation du café et du cacao, depuis l’administration Houphouet et Bédié .

lundi 15 septembre 2008

Côte d'Ivoire: Il parait que c'est la rentrée des classes le 15 sept 2008

Oui, j'y suis.
Il est 15h50 et nous avons fait la ronde des écoles , pour nous faire mentir, malheureusement, nos doutes sont réalités, pas de rentrée de classe respectée par les élèves et leurs parents.Vous dire que cette rentrée ne sera effective, pour certains élèves, que un mois après la date .Alors il sera demandé aux enseignants de ne point tenir compte des retards et de faire comme si ces élèves venaient de commencer; c'est ainsi depuis dix années.

dimanche 14 septembre 2008

Côte d'Ivoire: Il parait que c'est la rentrée des classes le 15 sept 2008


Le 15 septembre 2008 , c’est la date officielle de la rentrée scolaire en Côte d’Ivoire.
Le constat , à une journée de cette rentrée est alarmant ;
L’on n’en parle presque pas dans les foyers, pour cause, il n’y a pas d’argent, c’est trop tôt …etc.
C’est toujours le même problème , depuis environ 15 années, l’école ne représente plus l’espoir, mes une corvée pour l’élève et plus dangereux, pour les parents d’élèves .On espère plus en l’éducation nationale .
Notre histoire, nous apprend que c’est depuis les années 1990 , date de la politisation du milieu estudiantin, date à laquelle l’on s’est servi de l’école comme arme de lutte contre les pouvoir en place, que les grèves , pour non pas les revendications estudiantines, mais pour un changement de gouvernant, que les choses se sont véritablement « gâtées ».Rappelons que notre premier ministre est issu de cette génération, et que si le bilan de cette lutte devrait être fait, je ne suis pas sûr qu’il soit reluisant, mais enfin….un autre débat.
Cela fait dix années que je me suis installé en pratique privé à Divo (sud bandama) en côte d’Ivoire, et pas une seule année de scolarité normale. Quand je dis normale, c'est-à-dire que la scolarité commence à la date dictée par le gouvernement en place et faite sans interruption , jusqu’aux vacances scolaires. Chaque année, c’est la FESCI ( Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d’Ivoire) , se proclamant syndicat de ‘ gauche’, qui fixe les dates de congés, approuvées par le ministère de l’éducation , et cela selon le bon vouloir d’une dizaine d’élèves , qui sont parmi mes plus nuls des classes.
Le gouvernement, fixe les dates pour accomplir un devoir mais , aucune responsabilité et aucun engagement , pour l’éducation et le pouvoir qui lui est conféré .
Cette année , peut être, mais j’en doute ; de toue façon, pour le gouvernement, aucun souci pour le devenir de cette jeunesse, qu’on souhaiterait utiliser en supporter qu’en instrument de développement. Aucun pouvoir, n’y pense, pourvu que j’ai ma paye en fin de mois…on s’en balance.
La suite demain…j’ai le cœur qui me monte, je m’en excuse.

samedi 13 septembre 2008

Côte d'Ivoire et l'AGEROUTE: quelles routes

D'Abidjan (capitale économique) à Bouaké en passant par Yamoussoukro (capitale politique);
De Divo à Yamoussoukro en passant par Oumé ;
De Tiassalé à Soubré en passant par Gagnoa (ville très importante car actif sur le plan économique);
De Gagnoa à Daloa ......Nous faisons le constat de " réparation" de voie, quelle réparation ?
En tout premier, vous pouvez lire sur les pancartes signifiant les offres de marchés, des mentions peu claires. Des sociétés qui ont pour seul contact, qu’un numéro de téléphone mobile, ce qui voudrait dire que l’on ne pourra exactement les localiser.
Ensuite, vous n’avez pas besoin d’être ingénieur des Travaux Publics, pour comprendre que c’est du mauvais travail. Ici, on vous dira, ils nous posent des sparadraps, oui le terme est correct, car dès les premiers camions et les premières pluies, tout est décollé et la chaussée s’en trouve plus dégradée qu’auparavant.
C’est le lieu de demander à l’AGEROUTE, comment se passent les marchés, sur quelles conditions, existe-t-ils des techniciens pour le contrôle après travaux et pendant, ou tout simplement, c’est fait ???
La réponse à toutes ces interrogations, nous expliquera comment est utilisé l’argent su contribuable, dans un pays en voie de développement comme le Côte d’Ivoire, et ensuite de demander réparation, car même les 4X4 ne peuvent circuler sur ces routes sans danger.

jeudi 11 septembre 2008

Côte d'Ivoire et les déchets toxiques: Que fait-on de la notion de responsabilité?

Plus de deux années qu'un navire non identifié , par les autorités du port d'Abidjan et la haute hiérarchie de la douane, venait empoisonner la population .
Des "coupables" arrêtés puis relâchés , un site internet relatif à cette affaire, les DG du port d'Abidjan et de la douane suspendus de leur fonction et réhabilités avec la bénédiction du chef de l'état, à la clé une" démission" de premier ministre et après, la population peut mourir en paix...Dans tout ce mélange, que fait-on des responsabilités, car il en existe.

mardi 9 septembre 2008

Côte d'Ivoire et Présidentielles 2008

Nous l'avions dit, depuis que la date officielle des présidentielles avait été fixée.
Aujourd'hui , c'est officielle, les élections à la présidentielle, n'auront pas lieu ; que prévoit le gouvernement en place, si vraiment cela dépend de lui, j'en doute.
Mais, puisque tout est sur la table, il va falloir fixer une autre date, plus probable, en s'appuyant sur des éléments clairs .
Depuis les accords de ouagadougou, qui ont permis à SORO Guillaume, d'être premier ministre, nous l'avions affirmé que , tout sera fait par les deux camps au commande pour que les élections ne puissent se tenir avant 2010; je pense que nous y allons comme droit dans un mur en bout d'un sentier.
Alors nous leurs demandons de bien vouloir croire et d'essayer de comprendre que , la barque de l'économie a prend de l'eau, va bientôt couler, et en ce moment, ils n'auront plus de force pour s'en sortir...Une population affamée est un ouragan.

jeudi 4 septembre 2008

Marquons un arrêt: L'eau potable pour tous : Hydropur et Objectif Ô ont la solution

En fouillant un peu, une solution pour avoir de l'eau potable a retenu mon attention, hydropur.
Une idée originale, d'une équipe de 5 personnes, réunies au sein d'une société , Altech.

mercredi 3 septembre 2008

bao.afrobazz.com


Permettez-moi chers bloggueurs de penser par écrit mon "afrobazzisme".
J'ai très tôt adhéré à bao.afrobazz.com , car je me suis dit, enfin un espace virtuel pour une démocratie .Pour moi, ce site devrait permettre de réunir nos différences sur des sujets diverses sans que cela ne puisse se transformer en différents . Bouche A Oreille, doit pouvour offrir aux bloggueurs , de parler de leur Afrique d'abord , de la soumettre aux autres et de pouvoir en accepter des commentaires ,allant dans le même sens ou le contraire, offrant ainsi un véritable débat d'idées , de conceptions et ensuite de persuasion .Surtout pas d'injures, même si je souhaite des débats passionnés, ce qui prouve notre intérêt pour le sujet, pas de clans(ceux partageants les mêmes conception à part ).
Ceux qui ont proposé ce concept, j'en suis sûr , veulent la manifestation de la DEMOCRATIE, au sens Grecque de sa compréhension, sur cet espace.Que la haine ne se sente pas , mais l'esprit participatif qui fera AFRIQUE .
Manifestons notre "AFROBAZZISME".

mardi 2 septembre 2008

Côte d'Ivoire et infrastructure: axe Divo-Oumé

Ce que vous voyez sur votre gauche, est la seule voie bitumée , qui relie Divo(le Sud-bandama) à Yamoussoukro (capitale politique de la Côte d'Ivoire).
Lorsque le Président Laurent K GBAGBO, mettait en place les conseils généraux, c'était surtout pour que le développement soit pensé par des locaux et dirigé par eux. Mais ce qu'il avait oublié, c'est qu'il existait Yao Paul N'DRE ( Président du conseil général de divo). Cette voie, il l'emprûnte tous les week end pour se rendre à son village, et quand on lui pose la question de sa réparation, il vous repond que cela n'est pas une priorité. Ne dit-on pas que la route précède le développement?Alors vous percevez mieux sa conception du développement.

Mauritanie: le plébiscite d'un coup d'état par l'UA

Enfin c’est fait, le coup de force en Mauritanie, obtient le plébiscite de l’Union Africaine, cela nous ne sommes pas surpris. Tout le monde crie démocratie, mais rares sont ceux qui pensent à son application. Comme c’est l’Afrique, il vaudrait mieux se taire et l’accepter.
Lorsque des élections seront faites, quand des généraux n’approuveront pas l’élu, un coup de force bienvenu, nous aidera.

samedi 30 août 2008

Côte d'Ivoire et politique:copie du billet de Tiburce koffi

Si j'étais président (en 1110 mots)


Le dire ou… périr. Si j’étais président, je commencerais par le commencement : m’entourer de gens qui satisferaient à quatre exigences majeures : la compétence, la performance — ce ne sont pas les mêmes choses — la droiture morale, l’aptitude au renoncement. Renoncement aux vanités de ce monde : le luxe, l’argent facile et non mérité, les maisons coûteuses et aux prix de construction hors de la bourse d’un fonctionnaire de l’Etat (fût-il haut fonctionnaire), les cylindrées à fesses-que-veux-tu ?
Ces quatre exigences me permettront de composer un gouvernement sélectif, fait des meilleurs (dans leurs domaines respectifs) que notre société aura produits dans les secteurs essentiels d’activités qui déterminent la vie d’une nation. Les voici, dans l’ordre des urgences et valeurs que j’aurais déterminées :
La Culture et l’Education nationales
La Défense et la Sécurité
L’Economie et les Finances
L’Environnement, l’Urbanisation et la Construction
La Santé
L’Agriculture et la Paysannerie
L’Industrie, le Commerce et la Condition ouvrière
La Justice, l’Ethique, la condition de la Femme
Le Travail et l’Enseignement professionnel
la Science et la technologie
La Communication et l’Information
Le Sport, les Loisirs et la Qualité de la vie.

Ce sera donc un gouvernement de 12 ministres. Les 12 hommes les plus méritants, les plus performants, les plus productifs, les plus exemplaires d’entre la population de plus de 18 millions que nous sommes actuellement. Ils seront au nombre de 12… comme les tribus antiques d’Israël ; douze, comme les apôtres du Christ. Comme eux, ils seront les hommes du renoncement et du risque ; le risque de tracer une voie nouvelle, le risque aussi d’être incompris ; mais le risque, surtout, de montrer un chemin autre que celui, large et vulgaire promu par les chefs nuls, brouillons, nègres, bavards et rigolards qui ont détruit ce pays naguère promesse dans l’océan des désespérances que donne à voir ce continent. Ils seront 12. Rien que 12 ; mais 12 volontaires. Mieux que Stakhanov, ils seront des samouraïs de la tâche, des gens de l’honneur suprême : aptes et prêts au suicide, en cas d’échec ! Bref, ils seront l’élite ; et comme tels, ils seront des modèles, des icônes pour des générations…

Douze, 12 ministres, afin de réduire le train de vie de l’Etat. Douze, pour gagner en efficacité ; 12, afin de montrer aux nègres que les gouvernements de 30, 50, 40 ou 75 ministres sont inutilement lourds, dispendieux, protocolaires et improductifs ; pis, ce sont des rendez-vous de prédateurs… comme ces rebelles aux joues devenues grasses, ces mauvais étudiants guévaristes en costumes et cravates qui roulent dans les cylindrées noires climatisées, dorment dans des palaces, bénéficient d’une garde de sécurité impressionnante, ont des budgets de souveraineté, des salaires, dirigent des gouvernements légaux tout en continuant d’occuper illégalement une grande partie du territoire national avec leurs filous ! Une autre histoire de nègres ! Mais qui, qui donc pourrait nous débarrasser de toute cette racaille ?...

Ah, si j’étais président ! Je mettrais au travail toute cette jeunesse infectée de zouglou anharmonique, de coupé décalé bruyant ; cette jeunesse amante des trottoirs désolés ; ces bras oisifs, toute cette énergie vagabonde, tout ce gaspillage inacceptable et incompréhensible de notre réservoir de rêves et d’espoirs ruinés par des politiques de dirigeants truands qui ont tronqué l’idéal d’hier contre la satisfaction égoïste de règnes autocentrés — roi anachronique terrorisant un peuple de sujets sans défenseur ! Bon dieu, où, mais où donc est l’opposition dans ce pays ? Dans les journaux. Rien que les journaux ! Déclarations farfelues ! Culte de la personnalité ! Des sondages bidons ! Quelques meetings de temps à autre (pour se rappeler qu’ils sont dans l’opposition !) et se donner l’illusion d’être encore une voix (e) qui compte. Et la rue ? Elle est occupée par le roi, ses barbouzes, ses sbires : la rue, c’est sa culture de base ; alors, il la politise à outrance et fait une politique de rue et de la rue ! N’importe quoi !...

Si j’étais président ! Je suspendrais le mandat de tout maire dont le quartier serait sale, mal organisé, bruyant, mal géré, mal éclairé et en nommerait d’autorité un autre avec des impératifs et un échéancier précis. Si j’étais président, j’interdirais, conformément aux dispositions constitutionnelles, toute propagande religieuse sur les antennes de la télévision de l’Etat laïc que je suis chargé d’administrer. Si j’étais président, je ferais interdire l’accès des médias d’Etat à tout pasteur qui promettrait des miracles au peuple ; parce que le seul miracle dont nous avons besoin, c’est la reconversion de mon peuple aux vertus de l’effort, du travail, de la confiance en soi.
Si j’étais président, je demanderais à tout policier de rédiger un dossier de cinq pages manuscrites (sans ratures) sur tout véhicule qu’il aurait arrêté pour contrôle ; ces pages devront être cosignées par le conducteur ; j’exigerais de même de chaque policier, un rapport de dix pages (toujours manuscrites et sans ratures) sur toute personne à qui il aurait demandé les papiers d’identité, alors que rien ne justifiait ce contrôle. Si j’étais président, je suspendrais le mandat de tout maire qui laisserait des policiers mettre des pneus sur les voies publiques, afin d’empêcher la fluidité routière. Le commissaire du secteur incriminé serait suspendu de six mois de salaire avec comme punition, assurer la garde de nuit, les jours de pluie, à l’entrée de l’hôpital psychiatrique de Bingerville ! Pendant 19 mois...

Si j’étais président, je serais le premier à faire les sacrifices lorsque les Américains et les Arabes s’amuseraient à provoquer une crise du pétrole qui accentuerait les difficultés de mon peuple. Si j’étais président, je ne chercherais pas à tricher pour me maintenir au pouvoir, ni à diviser l’opposition pour montrer mes capacités de nuisance et faire honneur à ma (sale) réputation de monstre politique. Si j’étais président, j’aurais eu honte d’avoir signé un mandat infernal, un mandat souillé par le sang, les scandales financiers, le non respect de l’éthique…
Si j’étais président d’un pays comme cette Côte d’Ivoire que j’ai conduite au désastre en détruisant sa jeunesse scolaire et estudiantine, et en souillant la conscience des adultes par l’argent de la corruption qu’est mon impressionnant budget de souveraineté… eh bien, si j’étais ce président-là, j’annoncerais superbement ma démission de l’Exécutif, ou bien je disparaîtrais dans un honorable suicide !
Le dire ou… périr : notre constitution devrait songer à prendre en compte, le suicide du Président de la République en cas d’échec dûment constaté par les (véritablement) libres penseurs du pays. Cela éviterait les coups d’Etat, les rebellions et rebelles stupides et inconséquents… comme les nôtres.

Côte d'Ivoire et information: Image d'un pays par les médias d'état

Je commence mon billet par ce constat, toute la Côte d’ivoire abonnée à la Compagnie Ivoirienne d’Electricité, paye une redevance pour la télévision et la radio dite nationale , la même, qui vous soyez à Abidjan (là où s’arrête la vraie Côte d’Ivoire) ou dans le reste ( les autres villes).
Dépuis de nombreuses années, les différents ‘’ gouvernements’’ ont mis sur pied une deuxième chaîne de télévision et de radio , pour Abidjan.
Les seules chaînes de radio et de télévision (une chacune) ont du mal à couvrir le territoire (322640 km²). Avec l’Internet, impossible de suivre par cette voie ces chaînes. Partant de ce constat, les autorités veulent nous parler de présence médiatique de la Côte d’Ivoire, et dire que cela ne relève que d’une simple volonté des « politiques ».
Après avoir traité la France de tous les mots, nous n’arrivons même pas à nous y affranchir ;
Mais , si pour être présent au niveau planétaire, vous vous confiez à votre supposé ‘’ennemi’’ , comment voulez-vous réussir. Ne dit-on pas que la main qui reçoit est toujours en dessous de celle qui donne ?Alors , tournons sept fois notre langue avant de ….
Pour revenir à mon histoire de télévision, je viens pour me plaindre, car j’ai fait un autre constat et j’espère être dans le faut, le journal télévisé du jeudi soir , le 20 heures, présenté par le directeur de la télévision, Brou Amessan , est strictement réservé au FPI (Front Populaire Ivoirien) ou à ceux qui en disent que du bien. J’ai même fait un jeu de pari avec des amis,mais malheureusement j’en suis gagnant.
Aujourd’hui , les toits de nos maisons sont décorées d’antennes paraboliques, prouvant le besoin à l’information, car très vite , la télévision nationale vous ennuie , si ce n’est pas vous fait désapprendre. Il m’arrive de me poser la question de savoir, si l’on considère que ce type de média est la vitrine d’un pays et comment sont recrutés les journalistes et autres présentateurs. La qualité , à en juger au temps des , Ben SOUMAHORO, Eugene KAKOU, Georges BENSON…,pardon à ceux que je ne citerai pas et qui appartiennent à cette époque, c’est , excusez-moi,dans le médiocre que nous nous installons . La télévision ivoirienne , s’installe dans l’affairisme et les « deals » en tout genre, il faut payer , par la voie illégale , c’est vrai que la Côte d’Ivoire vit dans cette ambiance , pour passer .
Très vite, que le sommet s’y penche, surtout sur le recrutement , pour redonner à cette télévision une meilleure image, cela participe au développement d’un pays.

mercredi 27 août 2008

Côte d'Ivoire et défense: Quand un chef d'état majour s'explique

Que devient la grande muette?
Quand à son plus haut sommet, se tiennent des points de presse, pour se justifier sur dit-on des "rumeurs".
Mais enfin,mon GENERAL, vous êtes général ou pas?N'y a t'il pas de porte parole au sein de notre illustre armée, pour que ce soit vous-même qui réunissiez les différents chefs de corps, pour donner des explications sur des "rumeurs".
Vous avez lancez à coup de trompette , l'opération anti-racket qui est partiellement suivie .Mais ce que vous ignorez peut être , c'est que , lorsqu'un officier se rend dans une ville, il est réçu par les agents en place, sur fonds propres; d'où tirent-ils ces fonds?Ces officiers sont heureux après cela et ils prennent des grades, c'est normal, nous sommes en côte d'ivoire, nous sommes en Afrique .Arretez de toujours pensez complots quand les soldats demandent un peu de considération; car le complot c'est vous et les autres officiers "supérieurs" qui le faite , de par votre façon de vous "produire" comme on le dit à YOP.
REDEVENEZ LA GRANDE MUETTE, disparaissez un peu des médias pour être plus présents dans les casernes, cela relève de la sécurité de notre PAYS.

Côte d'Ivoire et société: abandon

Et si la jeunesse de notre pays, n’était plus que le reflet de l’impuissance incarnée face à la recherche du mieux être.
Pour cause, partout, sur des voitures , des murs et même une animatrice (émission variétoscope) de la seule chaîne de télévision qui devrait couvrir le territoire, en a fait son crie de guerre : « ça va aller, c’est DIEU qui est fort ».
Quel sentiment d’abandon, car quand on arrive à cela, c’est qu’on est incapable de mettre en branle son esprit créateur, même si cela est devenu une denrée rare de nos jours en Eburnie (Côte d’Ivoire).
C’est DIEU qui est fort, mais que faisons-nous du « aide toi et le ciel (DIEU) t’aidera ».
La crise sociopolitique que nous avons tant souhaité et obtenu, a le dos large.
Un groupe d’individus, tant du camp gouvernemental que de l’ex-rébellion, a tiré bénéfice et pas des moindres de cette situation .Grosses voitures polluantes, roulant sur des routes défoncées, grosses villas , racket en tout genre…etc.
Du côté de la population, ne soulève aucun débat faisant obligation d’utiliser la tête , tu t’entends répondre « comment on va faire ? », la démission.
Dans un tel nuage, de pollutions, comment construire nos ETATS , déjà absents du développement .
Nous avons-nous, foi en une grande partie de notre jeunesse , qui depuis quelques mois , commence à comprendre que l’ennemi , c’est nous même et notre absence de réflexion. Elle est de plus en plus absente aux rassemblements propagandistes , d’où on sort plus abrutis qu’un « moutons » perdu dans la bergerie .

vendredi 22 août 2008

Côte d'Ivoire : FDS, manquements graves et coupabbles

Voici que l'histoire recommence;
Encore , que nous veut ce hilaire, me diront ceux qui réfusent de lire à travers les évènements.
Les vols constatés dans les différentes armureries sont sous-estimés par les officiers supérieurs, c'est grave, c'est coupable.
Souvenez vous l'an 2002:
-des agents de la douane tués par des éléments "non identifiés"
-un avion de chasse poursuit une mercedes noire en pleine savane et la perd de vue,
-avant son départ pour Rôme, le Président Gbagbo qui clame dans les médias: il n'y aura jamais de coup d'état dans ce pays....
Souvenons nous, officiers supérieurs coupables .
Président , chef des armés, des sanctions exemplaires , des têtes doivent tomber pour que des citoyens ne soient plus tués pour que ces officiers ,incompétents, ne récoivent des grades de la honte.

mardi 19 août 2008

Côte d'Ivoire et société: les déchets toxiques, deux années déja

C'est formidable d'être gouverné par l'inconscience .Pour ceux qui voudraient ,que l'on s'abstienne de parler des malversations de gouvernant africain, je m’excuse d’heurter leur sensibilité.

Mais comment pouvons nous nous taire, quand des africains , ivoiriens , acceptent d’empoisonner leur peuple et , avec l’aval de leur gouvernement , doivent rester impuni et jouissent de l’argent sale qu’ils ont pu en tirer. Être complice d’une sorte de génocide, excusez moi , mais pensez chaque fois que vous penserez Côte d’Ivoire et que vous êtes ivoiriens, que des gens ont empoisonné la terre ivoire et se la coule douce.lire

une vidéo

lundi 18 août 2008

Afrique et développement: La SADC lance une zone de libre échange


Dans la rubrique l'Afrique dans le développement économique, cette idée menée par le Président MBEKI, fera d'une zone un vaste marché.Nous pensons que l'idée d'une grande union africaine doit partir de ces actions bien consolidées et ensuite , conduire vers un grand marché, fort .Nos autres pays d'Afrique , hors SADC , devrons savoir mener nos actions de coopération ,afin de créer une force économique Africaine.Si la Chine fait peur au monde occidental, c'est aussi grace à son marché intérieur et à son évolution technologique .
Nous avons choisi quelques articles pour argumenter notre réflexion:
Premier
Deuxième....Troisième

Coup d'état en Mauritanie:vers l'acceptation

Un nouveau premier ministre nommé,les "oui-mais" de la communauté internationale, enfin la situation en restera à cela .S'il faudra organiser des élections puis après l'armée fait un putsch et on refait des élections....OK!

mercredi 13 août 2008

la téléphonie cellulaire dans le sud-bandama(Côte d'Ivoire)

videoDans cette vidéo, réalisée par nos soins, vous lisez ce que disent 76,05% des personnes interrogées (1028 en tout) de Avril 2008 au 10 Août 2008 dans le sud bandama(Divo, lakota, hiré, hermakono garo,didoko et guitry).

Côte d'Ivoire et société:la population asphyxiée

Nous avions en son temps, émis nos réserves quant à la capacité de notre gouvernement à faire appliquer les mesures qui devraient accompagner la hausse du prix du carburant et autres produits .Nombreux nous ont pris pour des "Ivoiro-pessimistes", des personnes voulant tuer la Côte d'Ivoire, notre patrie à tous.
A ce jour, je vous invite à faire un tour sur les différents marchés;
Les prix des denrées alimentaires ont connu une hausse vertigineuse, le ciment et autres sont hors de prix, le racket dans nos villes a reprit avec une forme digne d'une recette de sorcière.
Voyez-vous, nous avons malheureusement , des gouvernants incapables, en plus notre gouvernement s'offre des vacances pour mieux nous signifier que le devoir de la mise à mort de la population a été accompli avec succès;
BRAVO, pauvres Ivoiriens...la mort continue

samedi 9 août 2008

Affaire jean louis BILLON et DST


Mais que veut-on à Jean-louis BILLON ?
C'est sous Laurent Koudou GBAGBO et SORO Guillaume que la DST va interroger des gens pour dit-on instigation à la grève.
Si cela arrive c'est que les causes sont réunies.
Quand on crie sur tous les toits que l'on va gouverner autrement, et que la population est affamée, que voulez-vous en espérer?
Quittons cette époque d'avant 1960 et allons vers la PAIX et les élections pour que les "bruits de bottes "disparaissent.

vendredi 8 août 2008

Pauvre AFRIQUE et encore

Au pays des Maures, que se passe t'il?
Encore des idées de coup d'état.C'est le paradoxe .Mr fait un coup d'état pour renverser un Président issu des urnes et promet des élections libres et transparentes : BRAVO.
Ce coup d'état de trop pour quoi, pour qui ?
C'est l'Occident qui a commandité cela j'en suis convaincu, c'est la France qui a pris le pouvoir en Mauritanie?
Africain un peu au dessus nous devons être!!!lire d'autres commentaires sur ce coup d'état

jeudi 7 août 2008

Côte d'Ivoire : 48 ans à Divo

videoLes 48 années de l'indépendance de la Côte d'Ivoire ont connu une animation particulière à Divo,dans le Sud-Bandama.Nous y étions.

mardi 5 août 2008

Fête nationale en CÔTE D'IVOIRE:48 ans

Ce jeudi 07 Août 2008, toute la CÔTE D’IVOIRE fête ses 48 années de son accession à la souveraineté nationale , la journée sera belle , nous en sommes bien convaincu.
Mais que devons nous retenir ?
C’est le 30 novembre 2008 que doivent se dérouler les élections pour un autre mandat de présidence .
Nous devons instaurer une paix réelle
Nous devons , surtout , retenir qu’il y a eu une rébellion pour RIEN , sinon que remplir les poches d’une partie des habitants du pays , et cela en piétinant les cadavres de toute une jeunesse.
Enfin, que nous devons nous inscrire dans une politique de développement et non de toujours danser et jouir de la fraude.

lundi 4 août 2008

Radio Côte d'Ivoire:Maurice Yao KONAN

Ce matin , encore , mon cher Maurice Yao KONAN, me fait la preuve , de l'incompétence de la majorité de nos journalistes.
Utiliser le canal de la seule chaîne de radio de la "grande Côte d'Ivoire "pour s'attaquer à Roger MENARD et à l'Occident , me laisse dans une déception.
Concernant l'accès à l'internet, pour que l'on parle de blocage , c'est parce que eux au moins ont fait l'éssai.Quand chez nous les journalistes se servent des discours de "maquis"pour en faire des articles, eux ils fouillent dans les médias, comparent et enfin portent cela aux yeux du monde.Quand on connait un peu comment un pays peut influencer un FAI( fournisseur d'accès à internet) par une restriction dans son cahier de charge, l'explication de la démarche des occidentaux est bien comprise.Pourquoi le CIO est-il intervenu auprès des autorités chinoises pour lever les interdictions?Pensez-vous que cette démarche n'est que politique?Soyons un peu en dehors des discours de nos politiques africains qui pensent que l'occident ne fera que des dons .RETENONS que entre pays , ce sont des RELATIONS d'INTERET.