mardi 28 décembre 2010

Gbagbo, une autre alternative démocratique, une parenthèse pour la Côte d’Ivoire ? fin

2-24 Décembre 1999 à Octobre 2000, le passage de Robert Guéï ou comment la Côte d’Ivoire n’a pas su négocier la paix

a-la folie des espoirs d’une paix

L’ivoirien s’en souviendra pendant encore des décennies et le « soulagement politique» que l’on avait voulu en attendre, ce 24 décembre 1999, avec cette déclaration solennelle du chef du CNSP(Comité National de Salut Public) :

« nous sommes venu pour balayer la maison et après nous remettons le pouvoir… »

Pour anecdote, ce jour là, un nigérian rencontré au grand marché de divo , me posa cette question suivi de ce conseil :

-que se passe t’il ?

-moi de répondre avec une joie qui illuminait mon visage, Guéî vient de prendre le pouvoir

-le nigérian de poursuivre, c’est donc un coup d’état ? Pardonnez, le visage horrifié, pardonnez faites tout pour que ce coup ne réussisse pas, sinon vous venez de vous inscrire dans une histoire d’au moins vingt ans d’instabilité. Nous, nous avions connus tellement ces moments, que nous en avons même un diplôme, pardonnez !

-je le laissai, avec l’empressement de me rendre chez un ami pour parler des espoirs que l’on pouvait attendre de ce « coup »

Gbagbo , se trouvait alors au Gabon, à son arrivée en Côte d’Ivoire déclara aux journalistes, que ce coup était salvateur et que c’était une avenacée pour la démocratie. Pas seul à le penser il faut l’avouer.

Le fait marquant, pour ce politique, pour la première fois il va accepter la participation de son parti politique (FPI) à un gouvernement .

Guéï s’emploiera à prendre la tête du PDCI-RDA, ce soldant par un échec, Akoto Yao et d’autres personnalités lui offrirent l’UDPCI .

b-la conquête d’un pouvoir légitime

les honneurs et sollicitations des premiers jours firent oublier à Robert Guéï sa mission de balayeur, il vise celle de résident .C’est là que rentre en jeu Laurent Gbagbo en lui collant un « conseiller » du nom de Lida Kouassi Moïse, dont la mission inavouée était de convaincre le chef du CNSP qu’il pouvait et devrait rester dans ce fauteuil de président en organisant rapidement des élections tout en prenant soin d’éliminer Henri K Bédié et Allassane D Ouattara, les vrais poids lourds de la politique ivoirienne .Cela lui (Robert Guéï) ouvrirait le chemin de la présidence légitimement .

Une constitution révisée est imposée avec la fameuse question « et, ou ». La nomination d’un président de la cour suprême ( Tia Koné), dont la mission était de rejetter la candidature de H K Bédié et A D Ouattara, ce qu’il fit avec toute la froideur du « droit » .La tournée nationale de Robert Guéï, voyant la population venu à chaque fois pour l’ « acclamer »,finirent par le convaincre de son accession légitime à la présidence.

Au passage, il est bon de rappeler, pour la mémoire de l’histoire, que cette période très courte, participa pour une grande partie à la survenue de la rébellion de septembre 2002, car de nombreux soldats subirent de grandes humiliations, sévices et atteintes à la vie de frères d’arme, suscitant l’exil forcé d’une grande partie.

Le dégoût du pouvoir d’homme en arme et le désespoir s’installèrent pour de bon dans la population ivoirienne, ouvrant la porte à l’envie du changement, pourvu que ce ne soit plus Robert Guéï.

3-Gbagbo s’ouvre et s’offre le pouvoir

En sa faveur, dans le sens républicain du terme, Honoré Guié (président de la commission chargée d’organiser les élections) et une armée ayant choisi la population et non l’homme siégeant à la présidence, lui permirent d’arracher le pouvoir qu’avait voulu confisquer Robert Guéï.

4-Gbagbo et l’anecdote du miroir, le nid d’un autre désespoir

a-l’anecdote du miroir

Pendant de nombreuses années, un prince chinois sortait sur son balcon aux bras d’un de ses valets pour se faire acclamer par le peuple. Un matin, le valet lui posa la question de savoir qu’est-ce qu’il voyait .Lui de répondre, qu’il voyait le peuple. Ce valet lui mit devant les yeux un miroir et lui reposa la question. Il répondit, je me vois moi seul. Alors le valet brisa le miroir en deux et lui reposa la même question. Un peu agacé, il répondit, je me vois mais je vois aussi le peuple. Ainsi le valet lui dit, lorsque tu seras véritablement à la tête de ce peuple, il faut avoir la force de briser le miroir, pour pouvoir te voir et voir le même peuple qui t’acclame depuis longtemps, ainsi tu verras leurs souffrances et tu pourras au mieux bénéficier de leur joie.

b-Gbagbo n’a pas pu et n’a pas su briser le miroir du pouvoir

Rappelez-vous que Gbagbo nous disait les premiers jours de son investiture, qu’il ne voudrait pas de ses photographies partout, du culte de la personnalité, des nombreuses motions de soutien, des nombreuses délégations de village et région au palais .

Très vite, des voraces du pouvoir, le prirent au piège .Ils lui démontraient qu’il devait asseoir son pouvoir, en ayant des hommes « forts et de confiance » qu’il était Président d’une des plus grandes républiques d’Afrique noir. Son pouvoir n’avait presque pas de limite .le miroir se constitue et se renforce petit à petit.

Le forum sensé mettre à nu les divergences des ivoiriens pour y apporter des solutions définitives, ne fit que retourner le couteau dans les innombrables plaies .A ce forum, personne n’écouta personne. Personnellement, j’ai écouté avec beaucoup d’attention, la communication du président et professeur Omar Konaré, ancien président du mali, qui résuma véritablement ce forum. Mais notre soif de ne rien écouter et de ne faire confiance qu’à « nos » raisons l’emporta.

Le président Mamadou Koulibaly, président de l’assemblée nationale, dans une de ses communications nous prévenait du faite d’avoir accusé les autre de « grilleurs » d’arachides et que le pouvoir en place lui, « mangeait » les semences.

Le peuple commença à perdre espoir, à perdre sa confiance placée en ce nouveau pouvoir, celui qui semblait vouloir tourner la page de longues années du PDCI.

La naissance du terme « ce n’est pas nouveau » allait chasser la critique et la remise en cause.

lundi 27 décembre 2010

Gbagbo, une autre alternative démocratique, une parenthèse pour la Côte d’Ivoire ? épisode1


1-Rappel historique

Koudou Laurent GBAGBO, restera sans aucun doute dans la mémoire politique et populaire des ivoiriens comme un grand personnage de la politique des cinquante premières années de notre indépendance.

Son histoire débutera véritablement comme professeur de lycée, donc intellectuel débordant d’envie de démocratie. Cette démocratie qui s’opposait, comme naturellement aux différents pouvoirs en place dans la majorité des anciennes colonies partout en Afrique. De par son métier, l’ouverture sur d’autres mondes, ceux des colonisateurs, où la « liberté » de pensée, de dire ou d’agir semblait s’exprimer. Ainsi, il représente un « danger » pour le pouvoir de Houphouet Boigny, qui est toujours en quête de puissance et de stabilité, car très paternaliste (je dois guider mes enfants vers le bonheur comme je le conçois et c’est ce que je pense qui est bon pour eux).

Il va connaître l’exil vers la France, où il se fera des amis et même une vie de famille avec un enfant né d’une française blanche, montrant ainsi son intégration et son acceptation du Français et de la France (Houphouet, Bédié et Guéï n’en ont pas eu officiellement à notre connaissance).

Il faut signaler que, Gbagbo aura gardé comme nombre d’ivoiriens, en esprit que Houphouet aurait exterminé la peuple Guébié et son leader ,Kragbé Gnagbé (dans la région de Gagnoa) , alors que ce dernier organisait une sécession du territoire parce que en désaccord avec Houphouet. Souvenons nous de cette phrase de GBAGBO face au peuple Guébié quelques temps après sa prise du pouvoir d’Etat en 2000 : « séchez vos larmes, séchez vos larmes, votre fils est venu… ».

Houphouet Boigny est annoncé officiellement mort le 07 Décembre 1993, ce qui donne droit , en accord avec notre constitution du moment, à la prise du pouvoir par Henri K Bédié avec comme chef d’état major, le général Robert Guéï (un de nos meilleurs chefs militaires).

De Décembre 1993 à Décembre 1999, H K Bédié aura basé sa politique sur, comment éloigner Allassane Ouattara de « sa » vie politique, soutenant même un quotidien (le national) dont le responsable fût feu Tapé Koulou. Ce quotidien passa son temps à démontrer avec « preuves » de toute sorte, que Allassane ouattara était burkinabé et par conséquent, ne pouvait accéder à la magistrature suprême de la Côte d’Ivoire. Cette attitude, fragilise le PDCI-RDA, conduisant à la naissance du RDR dont la majorité des membres sont les mécontents du PDCI et se prend pour président, Allassane Ouattara. Allassane Ouattara vient de mettre les « pieds » dans la politique d’après Houphouet de la Côte d’Ivoire.

vendredi 24 décembre 2010

Bouaké, l'image d'un noel en Côte d'Ivoire

Les maquis (restaurant-buvette en plein air) ont, pour ceux qui le peuvent, refait leur robe pour plaire et séduire la clientèle.La ville quant à elle donne un spectacle de deuil.Soumise à un blocus des Forces de Défense et de Sécurité du pays ,Bouaké n'arrive pas à réaliser des échanges commerciales avec l'autre Côte d'Ivoire, celle en zone dite gouvernementale.A partir de tiébissou, il vous est interdit de passer, ce qui oblige à des détours.
La circulation en ville est moins joyeuse et limitée au strict minimum, c'est à dire pour des besoins précis, même des taxis préfèrent ne pas rouler .On ne se déplace plus pour le plaisir de le faire, or c'est ce qui guide l'esprit à la fête.
Les rues sont vides, les poches aussi.
Hier, les mini cars ont tenté de reprendre leurs activité, les voyages vers yamoussoukro, mais très vite sont revenu sur leur décision car le blocus existe toujours.Une privation de liberté qui ne dit pas son nom, mais qui se vit.
Alors point besoin de parler de noël ou même de réjouissance de fin d'année.Nous sommes devenu très religieux dans ce pays, nous remettant à DIEU à la fin de chaque discussion, car aucune alternative humainement possible ne semble s'offrir à nous.Prisonniers d'une situation que nous ne semblons maitriser , ni au point des origines, ni au point du dénouement .
Que DIEU, le miséricorde, juste et bon, nous garde

lundi 20 décembre 2010

Afrique: Election enCôte d'Ivoire ou l'exemple d'une autre alternative démocratique

Une autre des grandes leçons que je tire de ces présidentielles en Côte d'Ivoire, mon pays, c'est qu'une autre alternative démocratique voit le jour.Cette alternative obéit à ses règles à elle et cela pourrait être un "bon" exemple pour tout président voulant se maintenir au pouvoir.La recette:
1-fabriquer une armée "forte" en personnes acquises et "convaincues" à sa cause et à sa personne à grand renfort financier et basé sur le groupe ethnique en majorité.
2-faire établir des règles et accords en espérant ne point les respecter, car cela n'en vaut point la peine, si l'on n'est pas déclaré vainqueur des urnes.
3-être prêt à dénoncer des "manipulations"
4-surtout maintenir un système de non libéralisation des médias(radio et tv), pour pouvoir en faire totalement siens (les médias) , avec une autorité de "régulation" obéissante et prête à se suspendre sa propre ligne de téléphone (cela montre son obéissance).
5-se doter d'une institution, sorte de joker, qui fera de vous "légalement" président.

Le tour est joué...une autre alternative démocratique

lundi 6 décembre 2010

Elections en Côte d'Ivoire: j'ai mal à ce 2eme tour


Tout commence avec cette proclamation des résultats provisoires du 1er tour, avec un délai d'attente qui nous donna des ulcères.Enfin Gbagbo laurent, suivit de Ouattara Alassane et de Bédié Konan.Le PDCI se sentant lésé , grogne et accepte de laisser la paix prendre place, car un 2eme tour lui permettrait de se venger de ce qu'il considère comme une injustice électorale.
Premier grand tournant, le président Bédié (président en exercice du PDCI) appelle tous les électeurs du RHDP (Rassemblement des Houphouetistes pour la Démocratie et la Paix) et particulièrement ceux du PDCI, à reporter leurs voix sur le candidat (Alassane Ouattara) du RDR redevenu candidat dudit rassemblement.
Lever de boucliers de l'ensemble du LMP (La Majorité Présidentielle) , mouvement dont le candidat est Gbagbo Laurent.Pour eux, c'est tout simplement l'électorat baoulé(groupe ethnique majoritairement au centre et qui ferait pencher la victoire dans un camp ou l'autre) que Bédié appelle à voter Alassane Ouattara.Toute la campagne de LMP ou presque, va tourner autour de cette problématique.
Deuxième tournant, LMP, pense avoir trouvé l'arme fatale contre Alassane Ouattara, la guerre survenue en septembre 2002 et son lôt des pertes (humaines, matérielles...).Des vidéos et autres images sont projettées tant à Abidjan que dans de nombreux endroits du pays.La démarche est de démontrer que Alassane ouattara est le "père" de cette guerre donc parrain de cette rebellion , alors ne pourrait bénéficier des voix de cet électorat baoulé et de tous les autres électeurs.
Enface, le RHDP mettait en relief les dysfonctionnements dans le pays, les differents maux de la société.
In fine , c'est à Alassane Ouattara que ce jeu va profiter , même s'il est indéniable que des dysfonctionnements ont été constatés.
Troisième tournant, LMP emploie tous les moyens pour que la CEI (commission Electorale Indépendante) ne puisse pas proclamer les résultats provisoires dans les délais , permettant ainsi à son "joker" de jouer sa partie du film, c'est à dire l'annulation pure et simple de sept regions comme l'avait souhaité le président du FPI (parti majoritaire de LMP).
Entre temps, le président de la CEI a rendu publique les résultats provisoires du second tour.
La suite du feuilleton se joue en ce moment avec deux présidents en exercice de la république de Côte d'Ivoire, deux premiers ministres et gouvernement...à suivre...

mardi 19 octobre 2010

Présidentielle en Côte d'ivoire: l'expression "du" choix



depuis le 14 octobre 2010 a été donner le top départ pour les campagnes électorales de LA première présidentielle démocratique de la Côte d'Ivoire.
Nous pensons cela car pour une première fois, le libre choix est donné à la population, sinon celle acceptée de faire LE choix de sa destinée, dans UNE grande inconnue, celle de la PERSONNE qui aura en charge de faire appliquer LA loi fondamentale(constitution) de ce pays.La personne à choisir est presque connue de l'électeur, mais comment conduira-t'elle le pays, reste pour l'électeur, une grande inconnue même s'il ose penser le savoir.Il , l'électeur (au sens vote) , se trompe.
Cette expression DU choix s'interprète de façon diverse, car réjouissante pour le grand nombre(les non initiés) et pleine d'interrogations pour les autres.
La GRANDE question qui brule les lèvres est : si nous n'avons pas ou plus le POUVOIR?
Si nous n'avons pas le pouvoir, nos insultes, nos projets, nos vengeances deviendront peut être un plat refroidi et insipide , laissé aux mouches et autres animaux.
Si nous n'avons plus le pouvoir, nos insultes, nos projets, nos vengeances , notre envie de prouver que la faute c'est mon frère ou ma sœur ,deviendront peut être un plat refroidi et insipide , laissé aux mouches et autres animaux...mais là des questions encore plus préoccupantes nous envahiront l'esprit.Que ferons nous? Où irons-nous? Comment avons-nous réussi à ne pas pouvoir rester?
A ces dernières préoccupations , je pose la QUESTION de savoir , POURQUOI ces questions si la volonté était de servir et si l'on y a mis tout son cœur pour y parvenir.
la ferveur qui entoure cette présidentielle je la résume en ce billet

lundi 27 septembre 2010

Nos errances nos faiblesses: l'élcole publique assassinée sur l'autel des élections

Il est 13h15 samedi, sous un chaud soleil laissant présager une pluie ,je demande à mon cousin de prendre place dans le "maquis"(bar-restaurant populaire en Côte d'Ivoire) en face pour nous laisser aller à la saveur rédemptrice d'un désaltérant.
Un groupe de jeunes gens à côté échangent sur la rentrée scolaire.Une certaine irritation me parvient à l'oreille en ces termes :
" moi je vais faire mon inscription et je mettrai pied à l'école après les élections."
Ses compères d'ajouter :
"mais, le frère , tu as raison dêh..."
Surpris et ne pouvant me retenir, je m'adressai à cette table :
"excusez-moi jeunes gens, mais où se situe la relation entre votre scolarité et les élections?Vous voulez me faire comprendre que vos études doivent être guidées par des élections?Grave conception.Par extension vous n'irez pas à l'école cette année, d'autant plus qu'elle est consacrée à de multiples élections..."
Plus rien ne fut dit sur ce sujet de la part de mes jeunes voisins, ce qui ne signifie pas qu'ils ont perçu la pertinence de mes propos, car ils nous abandonnaient peu de temps après sans nous adresser un "aurevoir messieurs".
Je relate cette conversation pour relever la gravité de la situation actuelle.Même des parents épousent cette façon de voir et ne pensent pas ou ne se donnent pas les moyens d'un avenir scolaire pour leurs enfants , tant que les élections n'ont pas signé leur fin.
Officiellement lancé le 14 octobre 2010 (car il n'y a qu'à se tromper pour suivre la seule chaîne nationale de télévision et vous comprendrez), ces élections présidentielles marqueront leur fin probable en décembre 2010.Alors ...?
Dépassons nos errances, nos incapacités à faire une démocratie et allons de l'avant mais pas avancer dans le tas

lundi 20 septembre 2010

Côte d'ivoire: 8 ans déja que la bêtise nous a visité

Malheureux et triste anniversaire, que de marquer un arrêt sur la huitième année du début de notre bêtise.
Oui, nous avons essayé, nous y sommes arrivé, nous avons vu, le constat est là.
Félix Houphouet BOIGNY, nous le disait trop souvent, que l'injustice était acceptable au désordre et que le dialogue était l'arme des plus fort.
La force dont il parlait, n'était point la force physique, mais la force de l'intelligence, celle-là qui s'impose à votre intellect et vous fait obligation à ignorer la force physique et le désordre.
Nous sommes tous coupable , coupable d'avoir fait la place à cette bêtise, coupable d'avoir favorisé des injustices, coupable de n'avoir pas eu la force intellectuelle de reconnaître le tort que nous faisions à notre frère, à notre amis ....
Aujourd'hui, nous sommes comptable et pour seul réconfort, nous nous voulons tous disciple de Houphouet.Haaaaa, si le ridicule pouvait tuer, excusez-moi ce mot , mais sa place est là, nombre de nous aurait arrêté de prendre la parole en publique.
De toute façon personne n'est responsable, cela est tout net...
Que seul, DIEU que nous semblons tous invoquer , nous guide

mardi 31 août 2010

Bouaké: Pour des grains d'arachides





Pour des arachides...cette fillette a été copieusement bastonnée par sa tante.
Son excellence F Houphouet Boigny disait qu'il ne fallait pas regarder dans la bouche d'un "grilleur" d'arachides ;
je pense bien que cela n'est nullement du goût de la tante de cette fillette.
l'histoire
Amenée au centre de santé de nimbo(quartier de bouaké) par une association des droits des enfants, elle raconte qu'étant en train de griller des arachides, elle ramassa les grains tombés à terre pour les manger, c'est ainsi que sa tante lui manifesta son mécontentement en la passant à tabac , mains et fil électrique aidant.
ces images montrent bien la violence de ces coups.
Une plainte pour coups et blessures devra être portée contre la tante

mardi 17 août 2010

DITES-NOUS, LES REFONDATEURS, OU EST LE CHANGEMENT?

A César ce qui est à César....je reporte ici, cette analyse lue sur le blog de Fernand Dindé concernant la refondation, idéologie ayant guidé la prise de pouvoir du FPI en 2000.

lundi 2 août 2010

Côte d'Ivoire: star tonnerre, qui paye la note?

Moment de vacances, moment de repos pour certaines personnes et de business pour d'autres.
Depuis bien longtemps, la seule chaîne de télévision ivoirienne à couverture semi-nationale, la RTI, nous offre une émission dite de télé-réalité, Star tonnerre, qui s'internationalise maintenant.
C'est bien , mais face aux moyens utilisés, infrastructures et personnels de l'armée (bâtiments, champs de tire,terrains d'entrainement, moyens aériens.... même des gradés y figurent), je me suis forcement posé ces questions:
1-est-ce une émission au service de notre armée?
2-est-ce une émission privée?
3-une émission de notre télévision?
4-enfin et la plus importante, qui paye les factures?
Car , personne n'ignore ce que coûte les moyens d'une armée et combien nous en avons besoin en ce moment pour notre pays.
Que ceux qui ont des réponses m'éclaire ...

jeudi 22 juillet 2010

Côte d'Ivoire: le CNCA veut embelir l'image de la RTI

Journal télévisé de 20h, version lanciné FOFANA ce Mercredi 21 juillet 2010, juste pour satisfaire ma curiosité.
J'ai cru rêver, le président du CNCA faisant presque la une, vient nous annoncer et il le dit:
"il ne faudrait pas se le cacher, mis à part le journal de 20h , la RTI n'offre rien de bon ..."vidéo(prise sur abidjan.net)
pas exactement mot pour mot mais c'est ce qu'il transmettait comme argument pour soutenir l'idée de revenir à des débats (car cela existait du temps du "voleur") , où des personnalités et experts (politiques ou de la vie) viendraient nous éclairer.
j'ai cru rêver, car nous avons trop assisté à des séances de Mr le ministre grand invité du JT de Mr Brou Amessan le jeudi 20h, pour nous obliger à accepter ce qu'il(Mr le ministre ou partisant présidentiel) conçoit. Le cas de mel Théodore nous insultant copieusement , après sa bêtise de l'indénié avec en prîme sa nomination au poste de ministre du sport.Comme quoi seule la médiocrité est félicitée au woody-pays .
Mais j'émets des doutes sur la faisabilité de tels débats.Pourquoi?
Très vite , des ministres de la république les déclineront prétextant une occupation et cela à la toute dernière minute(manque de courtoisie oblige)...j'en prends le pari 10 contre 01.
Je ne suis pas pessimiste mais réaliste.
Tout de même bonne chance Franck Anderson KOUASSI, je crois te retrouver comme dans l'ancien LE JOUR, avec ta profondeur d'analyse sur les pages de notre économie.
Notre RTI nous reviendra peut-être et son côté instructif aussi.
C'est peut-être un détail, mais suggérer à Mr le DG de penser à repeindre ce beau batiment aux couleurs du drapeau national (vert-blanc ou vert-orange ou orange-blanc), pour marquer que les 50 ans changent nos mentalités, car il me donne l'impression du siège d'un parti politique...

jeudi 15 juillet 2010

Thèo, nous sommes là pour que l'on ne ferme pas la porte des vraies info

Le journalisme citoyen, c'est bien lui
le journalisme , dans sa conception participative, c'est lui
l'on préfère les "rapporteurs" des partis au pouvoir
permettez, Mr Tchimou, que la justice qui dit le DROIT, existe et non vouloir faire taire les journalistes...Vous y perdrez à coup sûr.

lire ce billet de claudus

mercredi 7 juillet 2010

bouaké le 07 juillet 2010: meeting de reclamation des cartes d'identité et de l'élection

très tôt ce matin, autour de 7h15 , les organisateurs ont fait dresser des bâches pour tenir un meeting de protestation sur la non distribution des cartes d'identité et d'électeur et l'absence de date pour les élections...
La question à être posée: a qui s'adresse-t'on ?
Car le constat est triste, les magasins restent fermés , donc le commerce dans son ensemble.
Ce meeting en lui-même mènera à quoi? Il faut le rappeler , Soro et Gbagbo , acteurs principaux du dialogue-direct ont en main ces élections.
Devrions-nous tuer un commerce en agonie pour satisfaire nos desseins politico-financiers?

vendredi 2 juillet 2010

Armée de Côte d'Ivoire: quand l'indiscipline devient règle de conduite

Descente musclée des gendarmes dans les centres d`examen du Bac...
Il y a juste quelques jours, au sein de notre excellente école militaire de bingerville, des plus âgés tabassaient un autre.
Sans compter le non respect des consignes à appliquer lors des contrôles sur les voyageurs( car là le gombo ivoirien glisse toujours).

Si notre armée doit se manifester par de pareilles actions , je me pose la question de savoir ce que nous devrions attendre pour notre sécurité et si elle existe encore.

Chers généraux, asseyez-vous et remettez-vous en cause.
Laissez un peu de côté les "gombos" et pensez avenir et sécurité car c'est ainsi que nous sommes allé tout droit dans ce mur , sur lequel nous nous sommes tous (pour le grand nombre) écrasé.

lundi 28 juin 2010

Côte d'Ivoire: la culture du peu

comment s'expliquer qu'après s'être fait éliminer dès le premier tour de la coupe du monde de football, l'on prétende à une participation satisfaisante....Que devrions-nous dire du Ghana , qui lui ne nous a pas fait la singerie des stars-imposés , mais gagne?

Elections présidentielles

Après le bon déroulement des élections en Guinée, pays voisin, la Côte d'Ivoire a-t'elle encore des excuses ?

mardi 22 juin 2010

Côte d'Ivoire: école



ou









En bas l'école des "voleurs" et en haut l'école selon la "refondation-FESCI"


Aujourd'hui, c'est le début du baccalauréat pour l'enseignement général en Côte d'Ivoire, par les épreuves de l'oral.
Grande fût mon étonnement, hélas, de voir que même fraternité matin , le journal gouvernemental n'en fait pas sa une.Malheureux, mais compréhensible, car il y a bien longtemps que l'école et la formation intellectuelle de la jeunesse ont cessé d'être une priorité dans mon pays. C'est plutôt les titres à polémiques comme si fraternité matin était un journal militant .voir
C'est exact, en Côte d'Ivoire le gouvernement nous donne la preuve que l'école ou le BAC (le parchemin de l'entrée dans le monde de l'intellectuel) ne constitue plus une référence.

L'on nous aurait annoncé des concours de "zouglou", de "coupé décalé" ou de "miss gnin-gnin-gnin", que tous les médias en feraient écho...pitié!!!
Des gens vont me traiter "d'anti-Gbagbo", mais permettez moi de ne pas accepter que cela ait vu le jour sous le règne de ce grand homme historique de l'opposition contre Houphouet.
J'avais fini par penser que les épreuves étaient annulées, mais non, c'est bien aujourd'hui.
DOMMAGE pour un pays qui veut à chaque occasion faire la leçon aux autres.
j'oubliais, de tout façon c'est la France qui nous oblige à ça

mardi 15 juin 2010

15 Juin 2010, c'est aujourd'hui

Juste milieu de l'année 2010 , exactement à 12 h00 GMT...
Nos conquêtes, nos espoirs, nos attentes...simplement nos mensonges.
De toute façon l'autre est là pour supporter nos accusations issues de nos bêtises...
j'ai tort, ça je le sais , j'en ai conscience et c'est en cela la reconnaissance de l'intellectuel que je souhaiterais être.

dimanche 13 juin 2010

Bouaké:concert d'Alpha Blondy


Ce samedi 12 juin 2010, un rendez-vous était pris avec la population de Bouaké par Alpha Blondy et le solar system.
Oui , jagger s'est illustré en pro...
Il y était à ce rendez-vous, à fait son pas vers la paix et la population était là pour vibrer .
Bien avant , une pluie digne de libation a arrosé la région , mais aussi pendant le concert.
malheureusement deux morts et des blessés ont un peu donner une note triste à la fête.

mardi 8 juin 2010

Bouaké: une oeuvre en plein air du côté du stade











depuis quelques jours, me rendant à mon cabinet, je voyais des travaux sur cet espace près dus stade.Je me suis posé tas de questions concernant ce qu'on allait bien y faire.La chose prend forme et voila, un espace gastronomique et de divertissement, en plus beau aux couleurs du pays.
j'ai aimé...
j'attends de voir si la propreté suivra, car c'est souvent le gros problème de ces espaces...

mardi 1 juin 2010

mardi 25 mai 2010

Côte d'Ivoire: Abidjan


Abidjan, à quelques heures de la 45ème assemblée annuelle de la BAD:
signes distinctifs :- odeur d'œuf pourri
- rues salles
- écoulement d'eaux usées...
Malheureusement nous sommes loin des normes d'hygiène...
Après tout, ça fait quoi? on avance!!!

mercredi 12 mai 2010

Abidjan: le corridor de Gesco ou l'expression d'une arnaque au nom d'une supposée sécurisation


Pourquoi sommes nous si méchant avec notre gestion de l'argent du peuple, à l'âge de 50 années de nos indépendances?
Voici que Mr N'DA Comoé, MANGOU ( Chef d'Etat Major) et la Présidence de note république, avaient en son temps , trouver une façon ingénieuse mais combien facile de se faire de l'argent au nom de "la guerre" que nous nous sommes imposé.
Ils entreprennent avec médias et tout ce qu'il faut, de construire un corridor, pour disent-ils, sécuriser Abidjan (comme si la Côte d'Ivoire ne se résumait qu'à cette ville).
Il ne fallait pas être ingénieur des ponts et chaussées pour comprendre que l'ouvrage ne reposait que sur du vide et sur une grosse arnaque.
Notre "savant" COMOE nous fît savoir que cet ouvrage était révolutionnaire et que camera et surveillance laser seraient là pour nous protéger.
Tout d'abord une partie de notre rare autoroute a été détruite, sans que la responsabilité des promoteurs ne soit mise en cause et il faut souligner que sa réparation nous a été facturée, à nous contribuable.
A la fin , abandon , aucune explication, passez il n'y a rien à voir...le "mangement" comme on dit chez nous en noutchi , continue.
Si je ne me trompe pas, c'est le même promoteur qui est notre ministre actuel de l'énergie.
Si cela est vrai, je comprends pourquoi à la fin de la première vague de délestage électrique, je vis un monsieur nous dire que la prochaine vague serait moins contraignante .
J'attends le probable bilan de cette période et son impact sur notre économie , si nous avons l'honnêteté intellectuelle de le faire .
Bon une petite vidéo de notre corridor sécurisé de Gesco

video

mercredi 28 avril 2010

Cohésion sociale pour une paix , vraie

Arrêtons de penser que l'autre pense que....
Pensons que l'autre nous veux la paix et il en sera ainsi

mardi 20 avril 2010

Côte d'Ivoire: Bouaké et factures CIE impayées, j'ai voulu savoir

Face au coup d'arrêt porté à mon" business "(cabinet dentaire) par cette histoire de délestage électrique, j'ai voulu trouver une explication .
Les explications parvenues de différentes sources, font état du fait que si à Bouaké nous sentons plus ces coupures, c'est parce qu'ici, les ménages (en grande majorité) ne s'acquittaient des impayés.
C'est tout à fait normal que si l'on devait procéder à un rationnement, ceux qui payent soient aidé.
seulement surplace, j'ai mené ma petite enquête et ma campagne de sensibilisation du voisinage.
L'on m'a expliqué que depuis la survenue de cette crise politico-militaire-sociologique, à plusieurs reprises, il a été proposé des formes (forfaitaires) de règlement de facture du courant électrique, sous la forme de coupon;
chose auxquelles les populations ont adhéré massivement .
Plusieurs fois , la CIE (par l'intermédiaire des responsables sur place) ont fait état de détournement de ces importantes sommes d'argent par des agents , ce qui aurait annulé les traces des paiements faits.
par la suite des factures , disproportionnées de l'avis des populations (300 000 fcfa à 1000 000 fcfa) , étaient distribuées , entrainant le refus du règlement .
Cette situation existe toujours.
Il faudrait donc se poser les questions suivantes:
1-ce sont des factures normales dues aux impayées?
2-des erreurs d'enregistrement?
3-une mauvaise foi de certains ménages ?
3-ou , pour la CIE, une façon de récupérer les impayés?

La mise en commun de nos réflexions et investigations , pourrait permettre de donner à la CIE et à notre pays (dirigeants ) , les moyens pour notre mieux être.

samedi 10 avril 2010

Côte d'ivoire: rassemblement des "vrais" houphouétistes




Rassemblement pour célébrer le PDCI-RDA , parti des "voleurs", "vendeurs", "traitres" de la Côte d'Ivoire, pardon de l'Eburnie , pour nous inscrire dans la pensée des refondateurs;
Jusqu'à la dernière minute, j'avais osé espérer que GBAGBO Laurent, le "sauveur" n'y associerait pas son nom.
Mais , comme pour me faire mentir et me conforter dans mes croyances que ce Monsieur nous ment, il y était et y à même pris la parole:"C’est donc un Laurent Gbagbo fortifié par ce grand rassemblement qui expliquera à ses affidés ce qu’il entend par l’houphouétisme et ce qui le différencie des héritiers de Félix Houphouët-Boigny".
Houphouet ne serait-il pas ce "voleur" dont on nous parlait dans les années 1990?
Gbagbo et les siens nous ont-ils menti?
Qui s'assemble se ressemble , donc GBAGBO serait-il....comme Houphouet?

mardi 16 mars 2010

Côte d'Ivoire: bagarre policiers et gendarmes à yop

Mon général, comment pourrions-nous interprêter cette autre bagarre?
Qu'est-ce qui est enseigné , au sujet de la notion de frère d'arme?
C'est dommage de nous donner l'impression de vous excuser auprès de vos soldats face à des situations aussi graves.

jeudi 11 mars 2010

Côte d'Ivoire: Délestage en 2010

Depuis quelques jours, l'on ous parle d'une importante déclaration du président de la république (Son Exellence Gbagbo K Laurent).
Je me pose la question de savoir au juste quelle bonne nouvelle ( pour moi ayant un cabinet dentaire privé et ayant vu mes activités réduites aux 3/4 ,) sortira de cet "attalaku"?
Je prends le pari:
1-il nous fera savoir que c'est lui le président, le meilleur
2-que ce qui nous arrive connait son origine depuis Houphouet
3-que les français son les responsables de ce délestage, même s'il ne peut s'empêcher de dormir dans leur lit
4-qu'il est et reste le seul intelligent et capable de réfléchir pour des ignards comme nous
5-à la fin nous dire qu'il faudrait attendre fin mai 2010 ( ce qui n'est pas nouveau) pour pouvoir soigner les dents de mes patients à Bouaké ( car eux ne peuvent se payer le billet pour le Maroc).
Vive PR

mardi 16 février 2010

Côte d'Ivoire: calvaire d'un dentiste sous délestage


Je ne vais pas me mettre à pleurer , mais je voudrais juste exposer ce que moi, dentiste installé au privé, vis comme calvaire avec cette histoire de délestage.
Juste un résumé: plusieurs fois dans la semaine, je suis sans électricité de 8h gmt au lendemain 18h30 , deux journées de travail sans aucune possibilité de prodiguer des soins donc de faire rentrer de l'argent.
Des amis m'ont suggérer d'acquérir un groupe électrogène , c'est vrai;
le problème c'est qu'il me faudrait un investissement de 750 000 à 1000 000 fcfa pour obtenir un groupe obéissant aux normes requises pour le bon fonctionnement de mon cabinet, dans le cas contraire, un groupe bon marché met tout mon matériel hors usage d'ici un mois, ce qui entrainerait des frais d'environ 5000 000 à 6000 000 fcfa de réparation.
je viens de m'installer à Bouaké depuis 10 mois, alors un tel investissement est impossible, surtout que les autorités averties depuis plus d'un an n'ont pas oser nous en informer.

vendredi 15 janvier 2010

Côte d’Ivoire : politico-fiction…mais


Les vrais enjeux de notre insistance à vouloir prolonger la date des élections jusqu’au mois de octobre 2010, résident dans ces faits :

1-faire mes 10 années au pouvoir

2-surtout prononcer le discours du cinquantenaire au titre de Président de la République

3-annoncer que la Côte d’Ivoire de Houphouet devient Eburnie

4-annoncer que l’ode à la patrie prend la place de l’Abidjanaise , ainsi les traces de Houphouet sont effacées de la République .

5-enfin savourer ma victoire sur houphouétisme qui serait du passé

jeudi 14 janvier 2010

Côte d'Ivoire: Caporalisation de la RTI, la police gaze une manifestation de l’opposition


Le grand frère Gbagbo comme Houphouet?
Il nous disait (car c'est lui seul qui l'avait entendu) que Houphouet lui avait dit ceci: hélas tu me ressemble.
Personnellement moi je n'y crois pas , mais...comme il le dit.
Ainsi , on peut vouloir prendre en otage la seule chaine de télévision du pays, et faire gazer ce qui réclame juste quelques secondes d'audience ?

vendredi 8 janvier 2010

Côte d'Ivoire: Maintenant ça suffit, il faudrait que cela change

L’on entend souvent dire : mais je t’ai donné ma parole ou tu m’as donné ta parole !

Oui, la parole donnée est ce qui vous honore, ce qui vous grandi, ce qui vous donne du crédit.
Maintenant ça suffit, il faudrait que cela change.
On ne peut plus dire , quant on est responsable , que , mais j’ai dit et si je ne le fais pas , que peut-on me faire ? Cela est très grave, car on piétine cette responsabilité qui met la vie des gens entre vos mains.
On ne pourrait être fier de savoir qu’on a signé un document officiel, qui engage tout un processus, et dès la sortie de la salle, on ne le reconnaît plus. Cela est très grave.
Rien ne vous met dans l’obligation de dire ou d’accepter ce que vous ne concevez pas.
En cela je rends honneur au Professeur Mamadou COULIBALY, qui au début de cette crise à Marcoussis , a clairement marqué sa désapprobation et a refusé les compromis qu’il ne concevait pas. On peut être en accord avec lui ou pas , mais au moins , c’est un Homme de parole.
Maintenant ça suffit, il faudrait que cela change.
La Côte d’Ivoire (peuple parlant) est prise en otage et mené à l’asphyxie , par des gens pour qui la parole ou la signature n’a aucune valeur .Alors je leurs demande , que font-ils de la notion de RESPONSABILITE, celle la qui vous est conférée par le vote d’un peuple, s’appuyant sur les lois qui font de son existence un fait.
Maintenant ça suffit, il faudrait que cela change.
Restez là pour l’éternité et permettez nous de vivre en paix, ça au moins vous le pouvez tout de même. Même si nous ne pouvons plus vous croire sur parole.