lundi 22 septembre 2008

Côte d'Ivoire et politique:GBAGBO et HOUPHOUET , même vision?

Quand être illogique devient une façon de vivre.
1990, FPI ,avec comme opposant historique Koudou Laurent GBAGBO,aidé par sa branche estudiantine armée (FESCI), scandait dans le tout Abidjan et partout en Côte d'Ivoire:
"HOUPHOUET voleur".
GBAGBO, dans les traces de HOUPHOUET, GBAGBO digne successeur de HOUPHOUET, GBAGBO comme HOUPHOUET...GBAGBO....pourvu que cela ait une relation exploitable avec HOUPHOUET.
Un peu, juste un peu de honte.Car comparer GBAGBO à HOUPHOUET, voudrait dire que GBAGBO et le FPI nous ont menti et que GBAGBO serait comme HOUPHOUET, "voleur"?Non, permettez-moi de rêver.Même le président Mamadou KOULIBALY se prend à ce jeu de mensonges.
Quand à voir Yamoussoukro, quelles réalisations et pour quoi?
Les ordures partout, les rues dans un état de délabrement avancé, le lac offrant un spectacle de désolation...et dire que à côté de tout cela des travaux "gigantesques" se font.Quand on est incapable de conserver et d'entretenir l'existant, comment pourrions-nous raisonnablement construire un future cohérent.
GBAGBO à l'image de HOUPHOUET, j'ai bien peur que pour des besoins d'un électorat baoulé on accepte de porter les anciens habits d'un "voleur", qui lui n'a causé aucune guerre civile et a donné des infrastructures au pays ,lesquelles nous servent aujourd'hui car tous incapable d'en faire ne serait-ce qu'autant.
Ce n'est pas être illogique , que de traiter quelqu'un de "voleur", d'avoir vendu le pays et de vouloir à tout prix porter ces habits?

Mon Président Mamadou KOULIBALY un peu de honte tout de même

Je me souviens encore de cette soirée de ton élection à la tête de notre illustre Assemblée Nationale:
"40 années d'infantilisme, 40 années de gaspillage, 40 années de vol,40 années d'inconscience, 40 années d'irresponsabilité..."
Tu fais exprès ou bien ce jour là tu étais sous l'emprise de la joie trop débordante de ton perchoir acquis.Le populisme ne devrait pas nous induire en erreur , avec la manipulation ,pour finir dans une séparation du pays.
Aujourd'hui tu oses comparer ,voir assimiler GBAGBO à un "voleur"? Tu veux nous dire que GBAGBO et le FPI le sont? Je ne pense pas que se sont là le fond de tes pensées ou simplement de la démagogie ,pour des gens qui aiment applaudir ceux qui les affament .
Deux années de pouvoir , une division du pays depuis six années , et avec les contradictions de la "première-dame-vice-présidente", le tout en un, à quoi devrons nous nous attendre?

6 commentaires:

mohamed billy a dit…

Hilaire, Mamadou Koulibaly a déclaré que la vraie cause de la crise ivoirienne provenait du fait que le président gbagbo refusait d'être à la solde du président Chirac, s'obstinant à vouloir donner à la Côte d'Ivoire son indépendance économique confisquée depuis par la France.Que dis-tu de cela?

hiler a dit…

Quelles sont les actes posés par GBAGBO pour arracher l'indépendance économique.Dire qu'on veut notre monnaie, quand on à aucune économie pour soutenir ladite monnaie.Dire qu'on veut changer de partenaire économique et vendre nos industrie et entreprises à d'autre avec des conditions moins intéressantes, pour exemple , le contrat renégocie de la CIE où on nous donne des compteurs à carte fabriqués en Afrique du Sud , pourtant il serait plus interessant pour nous de les monter ici, ce qui donnerait de l'emploi à ces jeunes qu'on embaucherait plus à la CIE.Passer des merchés avec la chine, qui nous fait des ouvrage à petit prix pour quelle durée.Rendez-vous sur les chantiers en construction ou fini et mis à part la beauté, rien de robuste, ni de durable.Accepter que nos foyers soient rempli d'articles dangereux provenant de la chine.Monter des structures écrans pour pomper les révenus des planteurs.
Pour penser une indépendance économique, il faut une indépendance dans la gestion des biens de l'états et une bonne gouvernance.

mohamed billy a dit…

j'ai bien compris ton propos sur la vente ou la privatisation de nos entreprises.C'est vrai! l'économie c'est le porte-feuille le plus complexe d'un ministère mais aussi comme tu l'as si bien souligné"pour penser une indépendance économique, il faut une indépendance dans la gestion des biens de l'état et une bonne gouvernance."çà veut donc dire qu'on n'est pas même capable de ré-nationaliser nos firmes et profiter pleinement de la richesse qu'elles peuvent produire.c'est GRAVE hiler. Mais diantre quand est ce qu'on sortira de ce trou?

hiler a dit…

Si,il faut avoir de l'espoir.Cela commence maintenant.
1-tout d'abord se dire que nous ,la jeunesse ne pouvons réussir que par nous même
2-ne plus penser que la voie de l'activisme politique,fesci,mouvement patriotique et autre ,est la voie de sortir de la pauvreté, mais faire des actions pour que les politiques mettent la jeunesse au prémier plan.
3-revendiquer une école juste, c'est à dire celle qu'ont connu GBAGBO,ALASSANE, BEDIE,WODIE...C'est à dire une école ou le savoir et seul le savoir est dispensé, et où c'est la valeur intrinsèque de l'apprenant qui est reconnu et non son appartenance politique ou ethnique .
4-lutter contre la corruption et l'impunité, définir les responsabilité et punir quand un responsable a fauté et ne plus dire ce que nous avons entendu , lors de l'affaire des déchets toxiques,"Gossio qui est mien...".
5- travailler

Djé a dit…

belle mise en perspective Docteur,
bien que je sois un fan de MK, là je dois reconnaitre que tu l'as bien coincé.
Comme quoi quelque soit leur sensibilité, les politiciens sont prêt à manger à tous les rateliers...heuresement que les esprits éclairés veillent

Anastácio Soberbo a dit…

Olá, goût très du Blogue.
Excuse ne pas écrire plus, mais mon français n'est pas bon.
Une accolade depuis le Portugal