lundi 29 septembre 2008

Côte d'Ivoire et santé: UNITÉ DE NÉPHROLOGIE PÉDIATRIQUE

Au moins une bonne nouvelle dans cette grisaille politico-sociale arrosée de sauce dechets toxiques.
Bonne nouvelle car avec les déchets hautement toxiques , qui continuent d'être déversés dans les caniveaux , lagunes d'Abidjan (je me demande si ceux qui ont des restaurants bordant la  lagune y pensent) et dans d'autre villes, les problèmes de néphrotoxicité et de cancers d'ici cinq à dix années vont surgir dans nos hôpitaux.Je parle bien , et je dis que ces pathologies très graves vont connaître une hausse vertigineuse: c'est un empoisonnement lent mais sûr.Les gens sont sûrs d'avoir réussi leur coup de diable.
Le ministère de la santé qui elle se contente d'inaugurer ces types d'équipement, gagnerait à faire de la prévention;
là encore, je vais trouver des gens pour me dire que nous n'avons pas de moyens, alors il aurait été intelligent de ne pas permettre et accepter ces déchets hautement toxiques.
Disons tout simplement ,DIEU nous garde, même si je n'aime pas trop ce genre de déclaration défaitiste , mais que voulez-vous faire face à des personnes d'un autre genre , qui acceptent de coucher avec le diable pour jouir sur le cadavre de leur concitoyens.

2 commentaires:

mohamed billy a dit…

HAN!!Hiler!! peux tu me dire d'où tu tiens ce style pamphlétaire accompagné d'humour qui ne trahit "jamais"ta pensée?Comme tu "parles bien",et toujours en avance,comme tout bon médecin visionnaire, j'espère qu'ils(les responsables de santé public)ne joueront pas les médecins après la mort car c'est avant que ça se passe.j'ai aussi dit!PIAN!

A bientôt hiler.

hiler a dit…

Mon cher Mohamedbilly, nous somme dans une république "bananière", car notre façon de faire en fait malheureusement la preuve...Après je vois certains se targuer d'être les défenseur d'une Afrique qui veut prendre son indépendance.Quand on est incapable de prévenir sa population contre le danger sanitaire...Enfin il faut tout de même espérer...Merci d'être passer par là.