mardi 7 octobre 2008

Le phénomène "Pédiatre"

Je vous livre le pourquoi de cette image en dessous

« La pédiatrie est une branche spécialisée de la médecine qui étudie le développement psycho-moteur et physiologique normal de l'enfant, ainsi que toute la pathologie qui y a trait (maladies infantiles), de la naissance à la période postpubertaire ou il devient adulte ; c'est la médecine des enfants, l'enfant étant défini en droit comme tout sujet âgé de moins de 18 ans »source Wikipédia.
Le pédiatre, c’est donc celui qui pratique la pédiatrie.

Le phénomène ‘’pédiatre’’, car cela en est un, c’est la manie qu’ont les hommes souvent au-delà de la quarantaine, d’entretenir des relations coupables avec des mineures, voir des moins de 15 ans.
Tout au long de mon billet, j’emploierai exprès le « je » et le « nous » ,pour montrer à quel point cette situation me fait réfléchir .

Nous sommes pour la plupart, la quarantaine passée, avec des enfants du même âge, mais sommes fières de parler de nos relations coupables avec ces filles, qui pour la grande partie abordent le cycle secondaire de l’enseignement .

Comment ?

Souvent, sur le chemin de l’école, ou dans des lieux d’éducation (je ne dis pas à l’école), nous nous prenons à fantasmer sur leurs formes naissantes, car en cours de transformation. Aucune gène pour engager avec elles la conversation, pas pour leurs prodiguer des conseils, mais pour demander où elles habitent, peut-on les revoir…etc.
Aujourd’hui , avec les téléphones portables, facile de prendre et de laisser le numéro d’appel.
A cet âge, l’innocence, conduit ces jeunes filles à accepter le contact, car on pense toujours que le plus âgé me veut du bien. Ensuite les invitations , on exerce son pouvoir de persuasion par le biais de l’argent surtout ;
Le premier pas, le mauvais est fait et la suite débouchera malheureusement sur des relations coupables , qui souvent sont les premières, non protégées pour la fille et une ‘’fierté’’ pour l’homme (le masculin).

Pourquoi ?

Permettez moi, de donner une approche que je qualifierai de subjective, car n’étant ni sociologue, ni psychologue et encore moins spécialiste de ce type de comportement.
Je pense que le pourquoi de ‘’notre’’ comportement, viens de notre égoïsme et pire de notre incapacité, à comprendre que , si nous somme humain, c’est pour pouvoir être doté du discernement, qui nous permet de séparer le ‘’bon’’ du ‘’mauvais’’.Je rappelle que même les animaux que nous reléguons à la race ‘’inférieure’’, savent attendre et n’entretiennent ce genre de relation que la période venue.

Les faits

Ce phénomène, malheureusement concerne même des hommes de loi, juges, policiers, des médecins, qui s’occupent de la santé de ces enfants.
C’est tout simplement de la folie sexuelle

6 commentaires:

mohamed billy a dit…

j'ai pas saisi le rapport de ton billet avec l'image en question.Est ce à dire que ce Mr avec sa fille serait en posture délicate voire"douteuse"même par inconscience de sa part?Imaginons moi avec mon fils dans pareil cas lui faisant un bisous sur le front.Que dira t-on?A mon avis tout ceci n'est qu'une question de culture et surtout loin de moi l'idée de "taxer" une appréciation quelconque.comme on a coutume de dire:"toutes les questions sont universelles et les réponses culturelles".maintenant,Dr
je file m'apprêter pour souffler le gâteau de ma fille.elle a 5 ans aujourd'hui!A ces moments de joie familiale,on n'oublie pas le fait que c'est aussi nous qui vieillissons.Santé Dr Hiler et A bientôt

hiler a dit…

je voulais juste montrer que ce que l'image montre , c'est ce qui est normal.Pour moi cette image doit toujours nous rappeler que, avec les mineures, notre attitude doit être paternelle , je ne voulais pas dire que cette image montre la posture coupable...Voilà la lumière faite et bisous à ta petite fille et que DIEU veille sur elle pour un monde mieux dirigé.

mohamed billy a dit…

Merci Dr pour ces gentilles paroles.A très bientôt.

St-Ralph a dit…

C’est un sujet bien délicat que tu évoques ici. Il est certain que la pauvreté joue un grand rôle dans l’expansion de ce phénomène qui n’est pas nouveau. Ces « relations coupables », comme tu dis, ne régresseront qu’avec une meilleure qualité de vie et un cadre de vie sécurisé et sécurisant grâce à une éducation de qualité.
Que peut-on faire ? Personne, je crois, ne dispose de solution en attendant l’amélioration du niveau de vie. Il reste une prise de conscience à la fois individuelle et collective. Que ceux qui se situent dans la tranche d’âge que tu indiques réfléchissent à ce que serait leur réaction s’ils constataient ou soupçonnaient leurs filles de 15, 16 ou 17 ans embarquées pour une partie de plaisir. « Ne fais pas le mal que tu ne voudrais pas que l’on te fasse ! » C’est une vérité générale valable en tout temps et en tout lieu. Mais il reste certain qu’il est difficile de se montrer moralisateur quand on touche à la relation entre homme et femme ; même si ici il est question de relation entre homme et fillettes consentantes.

luptidej ou Michbelgeek, selon l'humeur... a dit…

Beau débat, sujet délicat, et, au vu de ce qu'il s'est passé en Belgique avec l'affaire Dutroux, c'est un problème international, heureusement, cette affaire a eu le point positif de bousculer les mentalités et de faire prendre conscience... enfin je l'espère, mais je suis une grande rêveuse!
Bon weekend ou bon travail ?

hiler a dit…

Merci pour vos commentaire, je ne voudrais pas être le "grand moralisateur", mais je ne pouvais pas porter ce sujet au débat , vu la multiplicité des cas qui m'entoure et aussi vu la façon dont on en parle dans des milieux publiques sans s'en cacher; c'est devenu même une "bonne façon" de faire pour certains d'entre nous.
Je souhaiterais avoir l'avis de thérapeutes de ce genre de comportement