mercredi 5 novembre 2008

USA: Yes..."Just Do It"

Barack Obama a été élu sans équivoque par les Américains .338/139 ,les chiffres parlent.
Ce que je retiens de cette élection, c'est la grande léçon de démocratie que vient de donner au monde, les USA.Ils nous ont démontré que Barack Obama est avant tout Américain, ensuite mulâtre , ni noir ni blanc (car le mélange du café et du lait donne du café-au-lait un point).L'on voudrait de façon incidieuse marquer les esprits en disant que lorsqu'on à du sang noir, on est forcement noir, pas que celà m'offusque, mais reconnaissons l'appartenance de cette race, mulâtre , aux deux races, blanche et noire , de façon égale et que se taisent à jamais les esprits égarés du monde raciste.
Chers amis de l'Europe Occidentale il n'y a aucun mal à accepter cette leçon et à en faire autant...Peut être qu'on aura un candidat de "couleur" aux prochaines élections présidentielles en Europe...lol.Merci Yannick Noah , Jo tsonga,  et autres perdus dans les méandres des considérations des grandes politiques européennes , qui ne vous estiment que quant vous n'osez pas prétendre à la magistrature suprême...OUI AUX USA ce n'est tout de même pas la minorité noire qui a fait gagner CET américain, Barack Obama

10 commentaires:

Djé a dit…

Bien dit,
je suis profondément agacé quand on réduit Barack Obama à la seule couleur noire.
On occulte systématiquement la part blanche qui est en lui, or c'est la fusion de ces deux identités qui font de lui le personnage si enrichissant qu'il est.

hiler a dit…

Tout à fait, Djé

St-ralph a dit…

Quels sont ceux qui ne voient dans un métisse que la part du noir ? Sont-ce les Noirs ou les blancs ? l'agacement viendrait-il du fait que les Noirs assument la part de leur sang dans les veines et la couleur de peau d'un métisse ?

Il ne faut jamais perdre de vue que ce sont les blancs qui depuis des siècles considèrent que quiconque a du sang noir dans les veines est noir. Le livre L'AUTOBIOGRAPHIE D'UNE ESCLAVE dont j'ai fait le commentaire en est le parfait témoignage. Dans ce livre, un notaire blanc faisait chanter les blanches ayant du sang noir dans les veines. Il se faisait entretenir royalement en menaçant ses victimes de dévoiler leur passé noir.

Je suis moi-même père d'enfants métisses et croyez-moi qu'aucun blanc ne revendique leur part de sant blanc mise à part leur mère. Ne vous leurrer pas ; dans l'histoire des pays européens, le métisse a toujours été considéré comme un noir. Heureusement que les Noirs n'ont jamais refusé le sang des leurs même lorsqu'il a été mélangé au sang des blancs.

D'autre part, aux Etas-Unis, personne n'a honte d'afficher son appartenance ethnique. On est avant tout juif-Américain, Latino-Américain, Afro-Américain, Italo-Américains, Anglo-Américain etc... Et Obama se définit comme Afro-Américain. Il n'est pas agacé qu'on le lui dise puisque c'est ce qu'il affirme lui-même. Les Noirs ne nient pas Qu'Obama a du sang blanc. Mais puisque les blancs disent de lui que c'est un homme de couleur, un Noir, les Noirs disent oui, il est des nôtres. C'est tout.

hiler a dit…

That's right...Merci St-ralph pour cette lumière.
L'objectif de ce billet c'est justement , faire comprendre que le métissage doit être considéré à son juste titre de mélange de races.Mais pas en parler comme si cela était un fardeau , c'est autant normal que hilaire(moi) je suis né d'une mère agni(est de la côte d'ivoire) et d'un père baoulé(centre de la côte d'ivoire).Ce fils est hilaire , vit agni et vit baoulé.
Le fils de St-ralph est issu de l'union d'une mère blanche et d'un père noir, c'est tout.
Mon agacement vient du fait que les médias européens en parlent comme si cela était extraordinaire , tellement surnaturel qu'il faudra en parler comme d'un OVNI.

Djé a dit…

St Ralph,

Sur mon ancien blog Y-Voir-Plus, j'avais débuté un article par cette citation de Philippe Gacon :
"On ne peut échapper à cette constatation, appeler un métis, un Noir revient à considérer que la seule pureté est blanche"
http://y-voir-plus.ivoire-blog.com/archive/2008/06/09/regle-de-sang.html

Tout ce que tu as écrit se vérifie au quotidien, mais est ce pour autant que l'on doit acquiescer sans y apporter un regard critique?

Parce que les blancs, par complexe de supériorité, refusent les métis dans leur rang, nous les noirs devons nous conformer à leur vision eugénique du métissage?

Les noirs voient juste en ouvrant leur bras aux métis,je regrette simplement qu'ils jouent un peu trop le jeu des thèses racistes en occultant, à tort ou à raison,leur part blanche.

Personnellement ce n'est pas ce genre de posture que j'aurai vis à vis de mon métis de fils. Même si à l'avenir les blancs ne veulent pas de lui , je ne l'inciterai jamais à renoncer à la part blanche qui est en lui...

Enfin, tu dis : " Heureusement que les Noirs n'ont jamais refusé le sang des leurs même lorsqu'il a été mélangé au sang des blancs."
ce qui sous entend que les métis sont acceptés chez nous, chose qui se vérifie, à tel point que les métis sont par leur peau claire inconsciemment portés aux nues sociologiquement parlant. N'est ce pas là une preuve supplémentaire de notre conditionnement mental quant à la soit disant pureté de la race blanche?

St-Ralph a dit…

Je viens de publier sur mon blog un billet traitant de l'appartenance raciale des métis. Il faut se dire une fois pour toute qu'il n'y a pas de race Métis. La réflexion de Cheik Anta Diop que je cite est une réalité de fait : C'est la couleur de la peau qui détermine la race et non point le sang. Il y a des Noirs qui ont du sang blanc et des blancs qui ont du sang noir. Cela ne fait pas d'eux une race à part. Quant au métissage Agni et Baoulé dont parle Hilaire, il est d'un autre genre puisqu'il se fait à l'intérieur de la même race, c'est à dire de la même couleur. Il faudra donc que l'on trouve un autre terme pour cela. Je ne retiens que la définition de race de Cheik Anta Diop.
Quant à toi Djé, je t'en veux un peu parce que j'ai dû beaucoup te chercher avant de trouver que tu as un nouveau blog. Ne recommence pas sinon...

hiler a dit…

Djé joue à cache-cache....
Alors , devrions nous accepter la classification déjà faite;
blanc, noir, jaune.
C'est de la génétique, la naissance d'autres formes ne doit être exclu.Sinon c'est refuser l'évolution.Je pense pour ma part que, pour nos ancêtres dans les deux sens,la rencontre d'un blanc et d'un noir n'étant nullement envisageable, ils se sont enfermés dans ce que leurs yeux ont vu et non de ce qui pourrait advenir de la rencontre des peuples.
La race, tient de la peau, de la physionomie , des caractères.
Dans le cas de l'union de deux races, il s'en crée une autre avec le mélange des caractères génétiques issus des deux autres; le refuser , serait refuser l'existence de l'être qui est généré ...C'est même de la valeur, car non seulement il représente les deux races, mais en crée une autre qui est le miroir des deux autres.

mohamed billy a dit…

Salut hiler , après un petit peu de répit, je reviens sur ton blog pour réagir.
Comme tu l'as dit, mulâtre équivaut en quelque sorte à "un ni blanc ni noir" donc une "race" nouvelle.cela tient.Mais j'aimerais faire un contrepoint en disant ceci:un mulâtre est aussi "blanc et noir",c'est-à-dire les deux pleinement.Sauf que st-ralph a raison d'évoquer le fait que la partie noire du métis est généralement refoulée par les blancs eux-mêmes tandis que les noirs ont un peu trop tendance à ignorer la part blanche de celui-ci. Mais bon! le métissage en réalité,c'est une tendance.On est deux côtés mais à des degrés variables.

St-Ralph a dit…

Doit-on retenir que scientifiquement l'union de deux races en crée une autre et que par conséquent les races peuvent se multiplier à l'infini ? J'avoue ignorer cet aspect des choses. Je ne retiens pour ma part que l'aspect physique des grands repères Noir, Rouge Blanc, Jaune, que nous connaissons. Si les choses doivent être vues comme tu le dis Hilaire, alors je ne comprends plus rien.

hiler a dit…

Merci St-Ralph...
En fait je me proposais de remettre en cause, ce qui avait été préétabli par nos premiers scientifiques.Je me dis , à partir de quelles données ont-ils fixé les races et s'y figer.Je ne suis pas généticien, mais je pense que en la matière , les mélanges sortent des greffes et donnent des variétés , qui se reconnaissent comme étant.
Pourquoi, pour satisfaire notre aise, nous fixons les races chez les humains?C'est une question, je reste ouvert à tout apport pour m'éclairer