dimanche 2 novembre 2008

l'ANECDOTE DU MIROIR

Ce jeune prince,qui tous les matins , était présenté à son peuple sur les bras de son maître-éducateur.
Un matin, son maître-éducateur, lui posa la question de savoir ce qu'il voyait par la fenêtre;
pour toute réponse, il dit: le peuple qui m'aclame et me lance des louanges.
Ainsi , le maître-éducateur repetait , la même question les jours suivants.
Le troisième jour, celui-ci fit placer une grande vitre devant le jeune prince et posa la même question.La réponse fût la même , un peu agacé, car le jeune prince ne comprenait toujour pas le sens de cette interrogation .Alors, il sorti une grande feuille d'argent, le fit placer derrière la vitre et reposa la même question.
Calmement, le jeune prince repondit: je me vois, je suis beau, mais je ne vois plus le peuple.
Le maître-éducateur fit briser le miroir en deux et là, le jeune prince tout content, lui dit: je me vois et je vois le peuple.
Le pouvoir, le vrai et celui qui rend noble et fière, c'est celui où on parvient à briser le miroir qui est mis devant soi par nos responsabilités, afin de voir et comprendre ceux qu'on gouverne et se corriger ensuite. lui dit son maître-éducateur