jeudi 13 novembre 2008

Côte d'Ivoire et report des élections: comment les leader politique ont organisé la mort de la population ivoirienne

Voilà, un autre rassemblement pour confirmer le partage du gâteau ivoire,il est tellement bon de manger en club fermé et strictement privé s'il vous plait.
J'entends dire (et ils sont nombreux et très bons analystes de société), il faut des élections mais des élections dénuées de toute contestation, comme si les africains en étaient capables.
Il nous faudrait réaliser le désarmement, la réunification , l'identification , l'enrôlement....Hinhin, j'écoute.
Mais enfin....après il faut une population que vous aller gouverner , puisque vous aimez tous ce pays.Vous l'aimez tant que vous roulez tous en 4X4 , vitres teintées , parfois miroir, en air conditionné , pour en être coupé.
Cette histoire de désarmement a débuté sous Seydou Elliman Diarra, passé par Charles Konan BANNY , pour atterir sur Guillaume K SORO.Une affaire de six annéés presque.Même pas un début réel, ce qui voudrait dire que personne n'en veut, ou du moins nos "leader politique".
J'oubliais, l'accord de ouagadougou, n'était que "politique", oui la politique des sorciers.
Pour l'enrôlement, faites un tour sur les différents sites, sécurité absente, lenteur exacerbée, manque réelle de volonté.En plus , après les actes de vandalisme , aucune enquête pour nous situer les responsabilité et les coupables ...Vraiment, Afrique amateur, YAKO.
A l'interieur du pays, l'autre Côte d'Ivoire, puisque la première s'arrête à Yopougon, rien concernant "leur" enrôlement.
La question: pensez-vous sérieusement, que les politiques veulent de ces élections?
Comme on le dit ici, "damons sur ça et puis devant".
Quant j'entends dire , attendons les élections pour faire ceci ou cela, je me dis tout simplement, quand penser des projets s'il faut attendre.
Pour l'autre côte d'ivoire, celle de Abidjan, la GRANDE et LA VRAIE CÔTE d'IVOIRE a faim!!!
Car c'est une vraie guerre que nous livrent, nos signataires de ces réunions dinatoire appelées accords de ouaga.
A QUAND LES ACCORDS ECONOMIQUES POUR LA CÔTE D'IVOIRE.
BEDIE,ALASSANE,GBAGBO, quiitez le podium, il n'y aura rien , la Côte d'Ivoire vivra

5 commentaires:

raphael.adjobi@hotmail.fr a dit…

On finit en effet par croire qu'il y a accord entre les différents hommes politiques pour ne rien faire pour soulager les souffrances des Ivoiriens.
Le recensement de la population et par voie de conséquence le contrôle de la nationalité ivoirienne semble ne toucher qu'Abidjan et ses environs. le reste du pays semble en marge comme s'il ne votera pa ou comme s'il est exempt des problèmes du Sud. Comment les gens du Nord pourraient-ils voter si aucune admistration ne fonctionne. Les rebrelles seront-ils les seuls a contrôler les élections dans cette zone ?
Trop de questions sans réponses. Et pendant ce temps, la population souffre. La seule chose positive - si on peut le dire ainsi - c'est qu'aujourd'hui personne ne peut accuser Laurent gbagbo d'être le seul responsable de ce retard des élections. Soro est incapable de ramener ses amis dans une démarche démocratique, dans une administraton nationale.

hiler a dit…

C'est rentrer dans un concept de répétition que de dire , c'est exactement ce qui se passe.
Raphael, je me demande des fois si les ivoiriens pensent à leur devenir.
La situation économique est désastreuse et l'on nous miroite la guerre qui pourrait surgir, pour nous la faire d'une autre façon.
Aucun débat sur ce qui existe comme média pour partager les idées, mutisme totale et surement coupable.
Raphael, c'est même un silence de la part des bloggeurs ivoiriens, celà me peine.Mais si c'est ce que nous souhaitons , allons, mais ce ne sera pas pour 2010 les élections et la situation va pourrir , car un jour le couvercle de cette casserole va sauter à force de bouillir même silencieusement.

mohamed billy a dit…

Dr Hiler,

Les élections reportées pour 2009, on ne sera pas surpris qu'on nous les relance pour le deuxième trimestre de l'année.Ce ne sera pas du jamais vu!
En attendant,rien ne bouge sous prétexte de l'immobilisme que la situation de transition a crée.Je n'ai plus de mot pour qualifier cet état des choses dans notre pays.Mais pour le bénéfice du doute,et de l'espoir qu'on veut bien se donner, on attend jusqu'à la fin du printemps.Et comme j'ai dit plus haut, on ne sera pas surpris!

A très bientôt!

hiler a dit…

C'est tout simplement triste.La Côte d'Ivoire est-elle dénuée de personnes capables , de donner une orientation politique et économique autre que ceux dits leader(GBAGBO,BEDIE,ALASSANE) , c'est trop

mohamed billy a dit…

Salut hiler , je vois qu'on est presque tous moins régulier en ces moments sur nos pages respectives.Occupations personnelles obligent!N'est ce pas? Allez à bientôt!