dimanche 28 décembre 2008

GHANA: Quand l'exemple vient d'à côté


L'actualité de ce dimanche sur ce pays, c'est qu'il s'y ait déroulé le second tour des élections présidentielles.C'est tout simplement exemplaire pour une Afrique, où le pouvoir ne se conçoit que pour y rester , comme une puce dans les poils d'un animal, ne s'en aller que par la force ou y mourir.

Le Président en exercice, comme son prédécesseur , en véritable patriote , et sans faire comme nombre de leur compères, passe la main .Cela, je fais le rêve de le voir en Côte d'Ivoire et dans beaucoup d'autres pays.
En plus du cacao-café, de l'or, autre richesse ,il y a le pétrole.
Au GHANA, l'on sait que ce n'est pas la propriété de celui qui est au pouvoir, ce qui fait qu'il voudra rester, allant jusqu'à soutenir les thèses de mandat perturbé ou autre coup d'état.
L'exemple que nous donne dépuis de nombreuses années ce pays, devrait nous servir de base, pour les nombreux APO( Accord Politique de Ouagadougou) et autre.S'il faudra copier, c'est là que nos politiques et multitudes " conseillers" devraient.
Il y a un peu trop de "patriotes" en Côte d'Ivoire, qui ne le sont que pour leur poche.J'entends souvent dire: j'ai lutté, faites comme moi.
Aussi simpliste que celà puisse paraître , ces propos nous viennent de dirigeants;
Oui , de" patrie-ôte",c'est peut être ce qu'on voulait nous faire comprendre, ôter la patrie.

13 commentaires:

mohamed billy a dit…

Les Ghana est actuellement cité en exemple pour ses élections qui se déroulent dans climat apaisé et dans schéma ordinaire comme il est malheureusement rare dans notre continent Africain.Malgré qu'il y a eu des accusations de suspicion ce fraudes entre les deux candidats, ça reste quand même très mince le risque de voir ce pays "dérailler" du chemin démocratique depuis le départ de Rawlings qui a fait du bon boulot.Mais restons tout de même vigilants quand les résultats tomberont demain.Les ghanéens eux le sont!

hiler a dit…

Oui, Mohamed Billy, c'est vrai, la confiance n'exclut pas le contrôle, mais je pense que pour le GHANA, Rawlings a mis des balises qui tiendront.C'est ce qui permet d'être optimiste.

mohamed billy a dit…

Tu as tout à fait raison, soyons optimistes pour le Ghana qui fait cas d'école, pour la Côte d'ivoire, la guinée, le Zimbabwe, le Kenya et d'autres pays africains qui ont tout intérêt à faire les bons élèves.Quand les derniers deviennent les premiers,ces derniers deviennent du coup exemplaire et à consulter.

hiler a dit…

Tout à fait...No comment

St-Ralph a dit…

" Rawlings a mis des balises qui tiendront ". Et les balises ont tenu !
Le Ghana peut être cité en exemple. Je me souviens de mes plaidoiries à l'adresse d'Houphouët-Boigny à l'époque où son pouvoir vacillait et où lui-même vieillissait au point de perdre la raison. Je me disais, si seulement il peut faire d'un projet démocratique avec des institutions solides comme idéal pour son peuple avant de disparaître, ce serait le plus beau cadeau qu'il pourrait nous faire. Il ne l'a pas fait.
Quand le Général Guéhi fit son coup d'état, j'ai prié pour qu'il tienne sa promesse de donner à la Côte d'Ivoire des Institutions solides, puis de se retirer et veiller à ce que les civiles les respectent. L'armée devenant ainsi la garante des institutions du pays. Il n'a pas tenu parole.
Bravo donc à Rawlings et bravo aux homes politiques ghanéens de savoir faire passer l'intérêt national avant les blessures personnelles que l'on peut ressentir devant quelques fraudes d'ailleurs très courantes dans toutes les démocraties du monde. J'en ai d'ailleurs parlé dans un artile intitulé " Les démocraties contestées ". Je suis donc heureux de savoir q'en Afrique aussi on peut minimiser les fraudes dans l'intérêt national.

St-Ralph a dit…

Vous pouvez retrouver les cartes dont j'ai parlé sur le blog de Aïda (aphrikaweb.afrikblog.com).

hiler a dit…

Ok , j'y vais , merci

St-Ralph a dit…

Je crois que je me suis trompé dans mon dernier post. J'indiquais les cartes sur le blog de Aïda suite à un commentaire sur Israêl !!
Déolé Hilaire ! Je m'étais trompé de destination. Mais cela peut servir ! Il s'agit de constater la disparition presque totale de la Palestine.
Je ferai plus attention à l'avenir.

Brym a dit…

Le Ghana n'a pas toujours été comme ça. Il y a quelques décennies, il était même l'un des pays les plus instables au monde. Et vint Jerry Rawlings, qui a su façonné un Etat fort, tout en inculquant la discipline, l'ordre et l'amour de la patrie aux ghanéens. Voilà pourquoi ce pays est cité en exemple aujourd'hui! La discipline et l'ordre, c'est la base de tout. Or ces deux notions sont les moins partagées par les ivoiriens. En CI aujourd'hui, c'est: "Désunion-désordre-chômage". Et comme on ne peut pas attirer les mouches avec du vinaigre, cela donne la situation qu'on vit aujourd'hui.

hiler a dit…

Brym, tu vois , j'aimerais que l'on comprenne que ce qui nous arrive est né ,vraiment ,de ce manque d'amour pour la patrie, mais plutot l'envie d'être là et s'enrichir à son tour.Les années 90, l'on a enseigné à l'université de Côte d'Ivoire, la revendication par la violence et l'irrespect de l'autorité.De cela, a découlé une médiocrité qui a fait que , ne sont leaders que les plus forts à installer la peur et non les plus excellents.Le coup d'état applaudi ,les rencontres nocturnes ont eu pour but, que de ne pas permettre l'installation d'un ordre raté par Houphouet sur le plan politique.Le mécontentement naissant de frustrations et de suspicions, enfin la rébellion, qui a servi de fonds de commerce et sert toujours , pour que ceux-ci se refusent à toute forme de stabilité politique.la seule venant de la mise à l'écart des principaux leaders que sont, Bedié, Gbagbo, Alassane...
J'arrive à me demander, que pensait Gbagbo, à l'investiture du nouveau président issu de l'opposition au Ghana.Fierté, amour de la patrie, paix ou ses comptes en banque...
Souvenons nous d'une de ses phrases empruntée aux psaumes: Mille morts à gauche, mille morts à droite , moi Gbagbo, j'avance...C'est plein de sens et je pense que cela est vrai pour les deux autres leaders du PDCI et du RDR...

St-Ralph a dit…

Le manque d'idéaux nationaux, voilà ce qui manque aux nations africaines.
Je suis heureux de voir que Brym rejoint ce que j'ai dit plus haut. Ce manque d'idéaux nationaux empêchent les pays africains de se rendre maîtres de leur destin. Ainsi, tout ce qui se fait reste dans la continuité des pratiques vieilles de cinq siècles. Ahurissant ! mais c'est la vérité qui se peint devant mes yeux et dans mon esprit depuis la lecture du livre de Tidiane diakité dont je fais le compte rendu sur mon blog. Depuis cinq siècles, il suffit qu'un blanc tende une arme à un Noir pour qu'il le porte contre les siens sans aucune réflexion. Alassane ouattara ou Soro ou d'autres ailleurs en Afrique, ne sont nullement meilleurs à ceux qui allaient à la chasse à l'être humain pour le vendre aux blancs, à ceux qui enlevaient les fils et filles des voisins pour les vendre aux négriers.

olivier n'da a dit…

Bonjour et bonne annee 2009

Rawlings amis les bases mes le peuples a muri et choisi de ce soumettre au jeu – En cote d’ivoire le peuple vieilli mais ne muri pas, personne n’est prêt a se soumettre aux jeux démocratique et l’on blâme les politiciens. Ils ont leur part de responsabilité, mais le peuple a la plus grande part. Si les ivoiriens décident de ne plus pensée qu’a leur petite personne ils créeront la place nécessaire dans leur cœur pour la patrie. Ils deviendront de vrai patriote, sans richesse financière mais avec celle qui procure la seul raison d’exister, l’intégrité.

Olivier N’da
http://dolindacafe.blogspot.com/

olivier n'da a dit…

Bonjour et bonne annees,

Rawlings amis les bases mes le peuples a muri et choisi de ce soumettre au jeu – En cote d’ivoire le peuple vieilli mais ne muri pas, personne n’est prêt a se soumettre aux jeux démocratique et l’on blâme les politiciens. Ils ont leur part de responsabilité, mais le peuple a la plus grande part. Si les ivoiriens décident de ne plus pensée qu’a leur petite personne ils créeront la place nécessaire dans leur cœur pour la patrie. Ils deviendront de vrai patriote, sans richesse financière mais avec celle qui procure la seul raison d’exister, l’intégrité.

Olivier N’da
http://dolindacafe.blogspot.com/