mercredi 25 juin 2008

Médicaments de la rue - La mort en vente libre

Image de remed.com
J'emprunte un car de transport en commun qui fait la ligne Divo-Abidjan,soudain surgit un jeune homme qui se fait passer pour un agent d'une des nombreuses "ONG"à la mode dans nos pays(nouveaux moyens d'arnaque);
il salue ,profère des bénédictions , pour mieux faire passer la" pilule", enfin vente les mérites de la médications chinoise, moins coûteuse et miraculeuse.
En vérité, l'on vous propose une panoplie de molécules , principalement des antibiotiques, réservées à une prescription médicale.
Ces produits vont l'amoxicilline ,aux cyclines en passant par des antituberculeux.Les passagers se l'arrachent comme des "bonbons" et même des témoignages surgissent partout.
Nos" Ministères de la santé" affichent un mutisme qui frise la bénédiction;si un ministère de santé publique ne peut prévenir, alors qu'il n'existe pas, c'est mieux.
Nos hôpitaux , enregistrent de plus en plus de cas d'insuffisance rénale, sans parler de cas de tuberculose aggravée.De toute façon M. le ministre peut dormir en paix, son salaire est payé par la population à qui ,il ne doit pas rendre compte ,et pourquoi le devrait-il?

1 commentaire:

Djé a dit…

il conviendrait que le nettoyage actuellement en cours au pays s'attaque également à ce genre de pratique.